Accueil > ... > Forum 1496467

Franc CFA : Le vice-Premier ministre italien accuse la France de « coloniser l’Afrique »

26 janvier, 20:56, par Mechtilde Guirma

Un proverbe mossi dit chez nous : « Avant de vouloir enlever l’épine du pied, il faudrait d’abord enlever celle de la fesse »

Mais monsieur le Ministre qu’est-ce qui nous colle actuellement aux fesses ? Je crois que ce sont les Institutions de Brigitte Lagarde : FMI, BIRD, FUNUAP, UNICEF, US-AID, PNUD etc. avec leur vision et leur conditions de développement. Voilà la preuve :

« Notre être ne doit pas nous être conférée du dehors » (Cardinal Paul Zoungrana au 1er synode africain à Rome).

« Les nations en voie de développement, comme celles qui furent récemment promues à l’indépendance, veulent participer aux bienfaits de la civilisation moderne tant au plan économique qu’au plan politique, et jouer librement leur rôle sur la scène du monde. Travailleurs, ouvriers et paysans, veulent non seulement gagner leur vie, mais développer leur personnalité par leur travail, mieux, participer à l’organisation de la vie économique, sociale, politique et culturelle […]Tandis qu’un petit nombre d’hommes disposent d’un très ample pouvoir de décision, beaucoup sont privés de presque toute possibilité d’initiative personnelle et de responsabilité ; souvent même, ils sont placés dans des conditions de vie et de travail indignes de la personne humaine » (Gaudium et Spes n° 9 paragraphe 2, Gaudium et spes, ch. III, les 4 dernières lignes du 3ème paragraphes).

Tant que nous n’aurions pas résolu au préalable, cette équation à multiples inconnus, nous pays africains nous n’irons jamais loin. Sinon que les promesses d’Emmanuel Macron ne diffèrent guère de celle en son temps où celui-là a donné aux Africains leur indépendance « Vous voulez l’indépendance ? Eh bien prenez-la ». La suite tout le monde la connaît même vous n’est-ce pas ?

Si nous n’effectuons pas au préalable, ce travail qui consiste à ce que nous pays africains, comme on dit chez nous « Balayer sa case, et donner tord au scorpion », cent ans passeront encore et l’Afrique restera toujours au statu quo ante.

Moi, je peux en toute humilité suggérer des esquisses de réponse !

Convoquer un nouveau Yalta en y incluant tous les pays indépendants (ou à défaut l’Afrique toute entière avec les pays et les Institutions suivante : UE, UA, FMI-BIRD).

Ensuite réexaminer la « Déclaration universelle des droits de l’Homme de 1948 » dans sa version première et la reformuler dans son adéquation en l’actualisant cette fois.

Je vous remercie Excellence d’être mon porte-parole auprès de l’UE.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés