Accueil > ... > Forum 1491825

Remaniement gouvernemental : Commencer par le remaniement de la pensée

16 janvier, 12:31, par mninda

Jamais dans un pays normal ,un régime n’a aussi amicalisé, politiciennalisé, banalisé, dévalorisé, , ethnicisé rabaissé, privatisé, parentalisé, régionalistanisé, les hautes fonctions de l’Etat comme le pouvoir du MPP. Au lieu que l’accession aux hautes fonctions de l’Etat soit le couronnement d’une carrière bien remplie dans les responsabilités intermédiaires au service de l’Etat ,bien au contraire, les fonctions de ministres ,de présidents d’institution, de DG etc. sont attribuées à des personnes n’ayant aucun sens de l’Etat et de l’intérêt supérieur d’une nation, parce que n’ayant pas été formées et formatées dans une telle conscience ,n’ayant même pas la plus petite des expériences en matière de gestion des Hommes et des structures . On devient ministre parce qu’on est ami ,du cousin , neveu ,nièce ,oncle de la tante ,de la femme ,du frère de la femme ,du ou la nièce du chef coutumier de ………………….. Voilà les critères de choix des membres du gouvernement du BURKINA FASO . Alors faut-il s’étonner dans ces conditions que notre administration publique d’aujourd’hui soit sans âme ,sans minimum de déontologie, de respect de l’intérêt général ?. Tous les grands PRINCIPES et toutes les valeurs morales du service de l’Etat sont bafouées par les pratiques népotistes des premiers dirigeants du pays et autres faiseurs de ministres et de DG. Les ministères sont gérés par chaque ministre comme le champ de son papa .
Parlant de privatisation de notre administration publique ,chacun peut faire l’exercice de compter le nombre de ministres ,de présidents d’institution et DG issus du secteur privé . Dans aucun pays au monde même parmi les plus libéraux ,on ne verra un tel niveau de pourcentage de privés à la tête des grands compartiments de l’administration publique . D’ailleurs les personnes qui ont vraiment réussi au privé n’acceptent jamais de venir dans un gouvernement . C’est le cas de cette femme d’affaires du Cameroun, qui bien qu’ayant soutenu BIYA et que d’aucuns voyaient comme future ministre a coupé court en déclarant publiquement ,qu’elle étant déjà milliardaire qu’allait t-elle encore aller chercher dans un gouvernement . Cher frère ,c’est dire que votre article pose un problème pertinent . Mais les premiers acteurs qui doivent changer de mentalité et de pensée dans le sens de ce que vous suggérez ,c’est d’abord et avant tout les faiseurs de ministres à commencer par le président du FASO et le premier ministre . C’est à eux d’abord de donner l’exemple dans le choix de leurs collaborateurs . Et pour vous en convaincre ,amusez vous à identifier justement la qualité des hommes et femmes qui assurent les fonctions de conseillers et chargés de mission auprès de nos trois premiers responsables de l’Etat (PF ,PM,PAN) . Vous allez tombé à la renverse .Dieu sauve le BURKINA FASO

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés