Accueil > ... > Forum 1490720

Etat-major général des armées : Moïse Minoungou, le nouveau chef

14 janvier, 12:03, par L’homme de bonne volonté, le gentilhomme

J’ai tenté de comprendre et d’expliquer les religions et les civilisations du Monde grâce à mon cours d’Histoire de Terminale. J’ai compris d’une part les religions révélées. L’Islam est né après plus de six cents (600) ans après Jésus - Christ par l’éminent prédicateur, Prophète et concepteur de cette religion Mohamed. Au départ, tout comme chez les Juifs, il a été rapporté que les peuples en partie étaient païens. En réalité, ils étaient restés au stade de coutumiers, féticheurs et polythéistes comme à un certain moment avant Abraham (Ibrahim). Le courant de monothéisme (croyance à un seul Dieu -Allah, Jéhovah) chez les Arabes et les Juifs est venue d’Abraham (Ibrahim), perpétuée par Isaac (Issaka), Ismaël, Jacob (Yacouba) jusqu’à Jésus (Issa) et jusqu’aux prêtres, Imams, etc. d’obédience chrétienne et islamique contemporains. Le Judaïsme et l’Animisme ont un point de similitude. La seule différence du Judaïsme est qu’Eloïm serait un Dieu qui existe en dehors de la nature entouré d’anges contrairement à beaucoup de religions animistes qui tirent les forces métaphysiques de la nature et que les êtres invisibles protecteurs seraient les esprits des morts. Les rois étant des divinités. Les sacrifices d’animaux caractérisent les célébrations rituelles dédiées à Dieu et à ses esprits.
J’aimerais qu’on considère que Mohamed a transposé avec brio non pas seulement des bases du Judaïsme mais également des bases du Christianisme dans le Monde Arabe, non sans violence, lui-même rejeté par les siens comme Jésus. L’on devait comprendre bien les relents de rivalité entre deux peuples demi-frères (Juifs et Arabes). Le Monde aujourd’hui est polyglotte, multiracial, avec un dérivé commun la Science dont on sait le fameux principe de la gratuité des connaissances scientifiques qui se veulent universelles. Grace à la Science, l’on a presque tout pour vivre et pour détruire la vie en un temps record. La religion s’en sert et depuis toujours. Du droit canonique ou de la Charia, il est apparu nécessaire, des lois supplémentaires ou tout simplement des mutations sensibles à la réalité mouvante positive. La religion n’a pas perdu son rôle certes, mais il y faut un contenu adapté, modéré, avisé. Il faut à nos générations une vision croisée et transversale du Monde. C’est un mythe existentiel, la différence devrait enrichir que de diviser. Apprenons des autres, ils n’ont pas tort à tout prix. Ne nous rejetons pas, faisons l’effort d’accepter l’autre en regardant les similitudes et en cherchant mutuellement à les parfaire tout en sauvegardant l’essentiel. Dieu existe ou n’existe pas, la réponse à cette question revient à Dieu. De toute façon, ceux qui ont employé pour la première fois ce Nom n’existent plus. Shalom, Salam, Salem, Paix.
Pour les guerres israelo-palestiniennes, c’est juste peut-être le fait du Judaïsme, le refus des enseignements de Jésus, le révolutionnaire pacifique. Sinon, comment là où la même Bible relate des bénédictions prononcées sur Ismaël avec sa mère presque’en péril, et qu’Abraham aurait été enterré en présence des deux frères rivaux, certains les séparent et sans merci. Ils auraient été vivants, Dieu les auraient unis en dehors de la présence de leurs mères. Les familles polygames pourraient en dire mieux.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés