Accueil > ... > Forum 1489920

Etat-major général des armées : Moïse Minoungou, le nouveau chef

12 janvier, 17:35, par Ahmed Abdoul Arba Diallo

Dans notre cher Burkina Faso, nous pouvons ou pourrions vivre en paix durable si et seulement si personne n’est tuée au regard de son appartenance éthique, religieuse/idéologique, géographique, socioculturelle ou socio-professionnelle (enseignant), etc. Aussi, les Djihadistes burkinabè doivent immédiatement cesser de tuer d’autres burkinabè à cause d’une différence dans les manières de penser, d’agir et d’être. Les complices de ces Djihadistes doivent impérativement cesser toute forme de complicité. Dans chaque localité, village ou ville, personne ne doit abriter un étranger sans le fouiller, sans le surveiller. Si et seulement si dans chaque village, chacun connaissait son voisin, chacun présentait ses étrangers à ses voisins en terme de lien de parenté, raison et durer de séjour, etc. ; nous contrôlerons mieux nos espaces et notre sécurité. Le drame de Yirgou et son corolaire ne s’explique pas par la volonté d’un groupe ethnique ou d’auto-défense à exterminer un autre groupe mais par le fait que des localités voisines ou non éloignées peuvent se soupçonner les unes d’être les complies des autres. Un contrôle systématique, communautaire à l’échelle de chaque village des mouvements de la population de l’arrivée et du départ des « étrangers » aiderait à éviter les différentes formes de complicité. Cherchons de façon volontaire et bénévole à connaitre chacun son voisin de chambre, de maison, de concession, de rue, de quartier, et village ou ville et on contrôlera mieux notre espace.

Comme conclusion, personne n’a le droit de tuer l’autre parce que nous sommes différents. Aussi personne n’a le droit d’être complice de celui qui tue l’autre. Je pense que c’est ce dernier point que beaucoup évite de souligner. Le pire ce n’est pas ces communautés ou groupes d’auto-défense qui s’entretuent mais les complices des Djihadistes. Nous devons aussi marché pour dire non aux complices des djihadistes. Non à tout individu physique ou moral à tout groupe d’individus complice des djihadistes.
Ahmed Abdoul Arba Diallo (AAAD), Je ne suis pas peul mais Burkinabè intègre !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés