Accueil > ... > Forum 1486968

Crise à Barsalgho : Le président Kaboré lance un appel à la paix et à l’unité de tous les Burkinabè

6 janvier, 07:04, par Rakis

Toutes les démarches en cette situation doivent viser ceci :
1) panser les coeurs meurtris
2) prendre en charge les sinistrés
2) opérer la réconciliation entre ces populations
4) Faire en sorte qu’un tel acte ne se reproduise nulle part.
Il faut dire qu’ici, L’ACTION DU GOUVERNEMENT NE PEUT ABSOLUMENT PAS REMPLACER CELLE DES POPULATIONS CONCERNÉES.
Je propose les remèdes suivant :
1) Qu’en première ligne, les populations du village dont le chef a été assassiné par les terroristes s’organisent pour héberger et nourris les peuls dont les maisons ont été saccagées.
2) que ces mêmes populations se mettent en première ligne pour reconstruire les campements peuls.
>> Ces deux démarches seront un signe fort d’une volonté de rapprochement et un grand facteur de réconciliation.
3) Que les villages environnants viennent en appui à ceux qui sont en première ligne (village dont le chef a été tué)
4) Qu’une collecte de fond à l’échelle nationale soit organisée au profit des familles des victimes des deux bords. Il ne s’agit pas d’une simple question d’argent à trouver ( l’Etat n’est certainement pas incapable de mettre la somme nécessaire à disposition) mais d’une expression de solidarité de la nation qui compatit et exprime sa volonté d’unité.
4) que l’Etat soutienne et stimule moralement et économiquement toutes les démarches sud-citées.
5) que les auteurs du massacre des populations et des campements peuls soient identifiés et que :
A. Une peine à la fois symbolique et réelle leur soit infligée.
B. Qu’avant et après l’exécution de leur peine, ils puissent demander pardon à genoux aux populations peules meurtries.
6) qu’une enquête rigoureuse soit diligentée pour déterminer s’il y a ou non des preuves ou des indices sérieux d’une complicité des peuls avec les territoires.
7) que la grande offensive contre les terroristes se poursuivent avec une vigilance plus accrue des populations.
J’aimerais aussi inviter les uns et les autres et surtout les politiciens opportunistes à arrêter tous ces discours qui tendent à tenir le gouvernement pour responsable de notre incapacité actuelle à vaincre le terrorisme. Le gouvernement doit sans doute travailler inlassablement. Mais pour être efficace, il a plus besoin de nos encouragements et aimable collaboration que nos condamnations y violentes interpellations. Il est indigne, nauséabonde, malsain, inhumain, diabolique, de vouloir, en ces circonstances, diaboliser le gouvernement et le réduire en centre pour pouvoir émerger politiquement. Que chacun interroge sa conscience et examine ses motivations à l’heure de critiquer.
De toute évidence, personne n’a la solution à ce triste phénomène du terrorisme. Et si quelqu’un l’a et n’est pas capable de la communiquer au gouvernement dans la situation actuelle, celui-là est plus responsable et condamnable que le gouvernement.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés