Accueil > ... > Forum 1473158

Compte rendu du Conseil des ministres du mercredi 05 décembre 2018

6 décembre 2018, 03:07, par Un Burkinabê

Je propose que l’Etat décrète "dans le cadre d’une relance économique et du développement endogène il est décidé ce qui suit :
1- Le droit de grève est suspendu pour une période de 10 ans. Cette suspension vient corroborer la mise au travail des Burkinabê après l’insurrection de 2014 et matérialiser le "plus jamais rien ne sera comme avant".
2- Tout Permis Urbain d’Habitation (PUH), Titre Foncier, Acte d’achat de parcelle ne sera émis qu’après vérification si son bénéficiaire ne tombe pas sous le coup de la loi Bado Laurent du delit d’apparence.
3- Tout élève ou toute autre personne cagoulé(e) pris en flagrant délit de perturbation des cours sera traité comme un ennemi de la Nation et sera condamné aux travaux forcés pendant un mois (creusage et curage de canniveaux, etc...)
4- L’école est obligatoire et gratuite jusqu’en classe de Terminale sur toute l’étendue du territoire.
5- L’éducation civique est imposée et obligatoire à partir de la classe de CE1 jusqu’en Terminale. Un service militaire d’une durée de 18 mois est obligatoire à l’âge de 18 ans.
6- Toute personne qui dénonce un cas de corruption, de détournement avéré de derniers publiques ou toute autre malversation reçoit une récompense allant jusqu’à 10% du montant total des sommes impliquées.
7- Toute personne possédant plus de 10 parcelles loties (attributaire ou achétées) sur toute l’étendue du territoire nationale est automatiquement considérée comme une Agence Immobilière et doit payer les taxes y afférentes. Le cadastre foncier sera informatisé dans un delais d’une année (année 2019).
8- Les urgences médicales sont gratuites.
9- Une licence de prostitution est instaurée. Seules les maisons agréées sont autorisées à opérer. La police des moeurs et la brigade de la concurrence déloyale veilleront à l’application stricte de la loi.
10- Une Réconciliation Nationale est souhaité après une année decrétée "Année de la Vérité au Burkina". Au cours de l’année de la vérité les coupables viendront volontairement faire leurs dépositions devant un collège constitué uniquement de notabilités coutumières et réligieuses. Les juges "acquis" sont invités à venir y faire leurs dépositions. Avant chaque déposition l’auteur jure sur les mannes/Bible ou Coran de dire la Vérité. Après la Journée de Réconciliation, la Justice traquera toute personne qui n’aurait pas eu le courage de venir dire la vérité dans le cadre de l’année de Vérité.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés