Accueil > ... > Forum 1470826

Putsch du CND : "il n’y avait pas une volonté manifeste de la hiérarchie de s’opposer" (Diendéré)

30 novembre 2018, 23:59, par Brahima Sanou

La hiérarchie militaire n’existait que de nom au Burkina Faso. Le RSP détenait tout le pouvoir militaire au détriment des Forces Armées Nationales. toute chose qui plaçait même le simple soldat du RSP au dessus des gradés en service à l’État Major et dans les autres camps militaires. Sinon, comment le Lieutenant Zida a pu écarter le Général Nabéré TRAORE pendant l’insurrection ? C’est pour signifier tout simplement que le Général P. ZAGRE n’avait d’autres choix que de suivre Diendéré pour protéger sa tête et sauver sa peau. Mais s’il avait été convaincu que le PEUPLE ne faillirait jamais dans sa résistance,il aurait, dès les premières heures du coup d’état, instruit toutes les garnisons du pays à s’y opposer....je ne suis très inspiré cette nuit donc je m’arrête là

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés