Accueil > ... > Forum 1470503

Putsch du CND : "il n’y avait pas une volonté manifeste de la hiérarchie de s’opposer" (Diendéré)

30 novembre 2018, 13:07, par le paysan

Si la hiérarchie avait dit non, aujourd’hui GOLF allait dire qu’il n’a pas été informé officiellement par une note. Quand un homme ou une femme cultive la crainte et mite autour de soit, c’est de cette manière qu’il récolte les pots cassés. Tu es victime de ta propre "puissance". En son temps, certainement si un militaire disait non au putsch, les soldats de GOLF te faisait certainement et il n’y aura rien. Surtout que tu avais à faire à tes propres promotionnaires qui te connaisse mieux que quiconque surtout avec les évènements passés (des Lingani, Zongo, etc....). Que Dieu inspire et bénisse les juges afin que la vérité jaillisse pour le bien des Burkinabè.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés