Accueil > ... > Forum 1461772

OUAGADOUGOU : Kémi Seba lance les tribunaux populaires contre la Françafrique

14 novembre 2018, 20:27, par Ka

A tout ceux qui en veux a Kémi Seba qui est vraiment l’ombre de l’idéologue Thomas Sankara se pose une seule question dans leur âme et conscience. ’’’’Quel Bilan donne –t’on a notre continent avec le franc CFA, après 58 ans de liberté ? C’est la question qu’il faut se poser. Comment un continent qui possède des richesses potentielles aussi colossales peut-il être tombé si bas en laissant fabriqué et manipuler sa devise par un autre pays ? Je dis a tous ces bornés qui critiquent cet activiste, que la colonisation était une malédiction, mais l’indépendance... c’est encore pire.

Il est temps que nos dirigeants du continent Africain ouvrent les yeux et prendre leur courage dans les deux mains, et de faire le contraire, c’est à dire quitter le Franc CFA pour une monnaie commune du continent. Ce qu’on peut vraiment dire à nos diri-geants de pacotille c’est que l’absence du courage ce n’est pas la peur, mais c’est la conformité. ‘’’La majorité de la population en Afrique vit en conformité avec ce qu’il y a et on s’étonne que rien ne va comme dans les autres continents par exemple la chine qui s’est réveiller sans peur en quittant toute conformité qui la retenait.

Si Kémi lutte seul, c’est que le continent Africain a une population qui pense tout le temps que nous avons un destin déjà écrit quelque part dans l’univers que l’on doit souffrir d’abords et ensuite avoir la liberté et cet univers c’est la France notre colonisateur. Eh bien, cette liberté ne viendra pas de sitôt si nous pensons que d’autres personnes se battront pour nous. C’est a la population de se battre pour avoir notre propre monnaie comme le demande Kémi Seba. Ce que Semi veut nous dire, comme Thomas Sankara le voulait, c’est de savoir que tout homme veut quelque chose, et tout homme a peur de quelque chose. Tous les dirigeants du continent Africain ont peur de quitter le Franc CFA voilà le seul problème qu’on doit combattre. Car, lorsque nous changerons la manière dont nous regardons les choses, les choses que nous observons changeront.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés