Accueil > ... > Forum 1460992

Hydrocarbures : Le gouvernement augmente le prix du litre de « Super » et de « Gasoil » de 75 FCFA

12 novembre 2018, 15:32, par Sacksida

D’abord, si nos dirigeants actuels veulent que le Peuple Burkinabès les prennent vraiment au sérieux, il faut qu’ils évitent ce genre de comportements qui s’apparentent à de la « désinvolture » en s’enfermant entre quatre mûrs pour prendre des « décisions bureaucratiques » et rétrogrades qui démontre leur déconnection totale avec les réalités sociales. Quels pilotages à vu des affaires de l’Etat que vient confirmer cette augmentation incongrue et soudaine des prix de l’essence et du gaz oïl dans un contexte économique et sociale difficile pour tous les gens du peuple. Depuis trois années maintenant que le gouvernement MPP est là ; quelles sont les vertus de l’exemple en matière de gouvernance vertueuse que nos dirigeants publics et tous leurs courtisans ont donné au peuple Burkinabé ? Je suis d’avis, avec ceux qui disent que : « certains autour du Président du Faso, se bousculent pour se servir ou se faire servir au lieu de trouver des idées novatrices capables de faire progresser le peuple Burkinabè » dans la dignité et la paix sociale. Le « Patriotisme » ne saurait se limiter aux ports du Faso Dan Fani, et de plus en se cachant dans des lunettes noirs. Quand certains s’achètent des voitures de luxes et se construisent des « chanteaux » dans ce contexte de morosité économique, alors que le peuple Burkinabè trime chaque jour ; ce sont là des fautes et des erreurs graves ; et l’on peut se demande si ces politiciens ont bien compris la nécessité de la rupture que les gens réclament depuis l’insurrection populaire d’octobre 2014. En cela, toutes les propositions de la société civile crédible qui réclame une « Conférence Générale sur les Ressources Nationales et sa Gestion » est restée sans suite, alors qu’elle serait une bonne procédure pour affirmer la Transparence dans la gestion publique et qui éviterait autant que possible la gabegie financière dont les conséquences ont mis la SONABHY et bien d’autres structures publiques dans une situation délicate ou au bord de la faillite. De même, combien nous coûte en frais généraux : (la Présidence du Faso, le Premier Ministère, l’Assemblée Nationale, les avantages spécifiques liés à ces institutions) et sans oublier bien sûr, où sont utilisées les aides publiques au développement en centaines de milliards que reçoit chaque année notre Burkina Faso pour son peuple ? En outre, comme le disait Thomas Sankara : « Il y’a crise économique et financière parce que les masses refusent que les richesses nationales soient concentrées entre les mains de quelques individus. Non, nous ne pouvons pas accompagner ceux qui sucent le sang de nos peuple et qui vivent de la sueur de nos peuples ». En définitive, si vraiment l’on veut la justice sociale et l’équité, tous les sacrifices doivent concernés en premier lieu nos dirigeants et ensuite le peuple qui a maintes fois démontré son patriotisme légendaire. Car, la transformation des mentalités et des comportements commencent par les dirigeants. Si nous prenons le cas du Rwanda qui s’est inspiré de la Révolution Démocratique et Populaire d’Aoùt 83 et qui est en train d’accélérer son développement ; doit-on dire que les Rwandais sont plus intelligents que les Burkinabé ? Non ! Pour ma patrie, nous vaincrons. Salut !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés