Accueil > ... > Forum 1458668

Société : Moussa Sinon décortique le monde de l’invisible chez les Mossi

6 novembre 2018, 19:21, par Aeugene

OK Monsieur Moussabje vais m’y essayer bientôt pour ce qui concerne l’annonce d’un décès et ce par respect pour votre écrit. Je rêve de philosophes, d’écrivains, d’anthropologues burkinabé qui écrivent sur leur société. Il y a des subtilités de la culture que quelqu’un d’ailleurs ne saisira pas. Cela dit, une précision sur le râ boogo. Les linguistes diraient une " entrée". Le raboogo peut être une maison abandonnée d’un défunt qui n’a pas été reprise. La maison tombe en ruines. Pour X raisons, les membres de la famille peuvent refuser d’intégrer la famille. D’où le proverbe. " je n’abandonnerai pas le raboogo de mon père n’a pas rencontré plus fort que son père". Aeugene

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés