Accueil > ... > Forum 1458325

La noblesse du combat des éléments de la GSP et la « débâcle » de notre ministre de la Justice (Paul Kéré)

5 novembre 2018, 17:22, par Ka

Comme je le dis très souvent, dénoncer les choses qui ne vont pas n’est ni une offense ni une atteinte à la sécurité nationale. Bien au contraire, c’est une aide vers la perfection qui, quoi qu’il en soit, n’est pas de ce monde. Mais maître, votre sortie tardive pour venir en aide aux éléments du GSP montre que ceux qui ne se rappellent pas du passé sont condamnés à le répéter. Il y a 7 ans en arrières sous le règne de votre vénéré Blaise Compaoré, le problème des éléments du GSP était plus pire que de nos jours : Mais aucun élément du GSP n’osait lever le doigt pour protester, ni vous avec cette liberté de dénoncer, à cause de la répression, surtout de ne pas se retrouver calciné dans une voiture. Pour vous dire maître, que nous devons au nom de Dieu tout puissant, remercier le régime mouta mouta de poussé l’idée de liberté à un degré intolérable" : Et voilà le fond du problème dont chacun a tout le droit de vomir ses âneries.

Maître Kéré, la question dont je vais vous poser, c’est pourquoi maintenant ? Aidez le Burkina à avancer, en oubliant Blaise Compaoré et son ancien entourage qui était son propre ennemi, et qui l’ont poussé à commettre l’irréparable. Blaise Compaoré est du passé, mais le Burkina reste pour tout son peuple.

Je rejoins aux internautes de bonne foi qui auront voulu que tu te range du côté du peuple qui ont besoin de sa jeunesse intellectuelle comme toi pour mieux enraciner l’alternance politique. Si vous aviez analysé les autos critiques avec des arguments solides dans la vérité, vous auriez compris que quand les lecteurs auront lu et relu vos écris partisans, ils ne seront pas prêts à avaler n’importe quoi : Car, ce qui est autorisé n’est pas pour autant obligatoire : Et certainement si un jour vous reveniez sur le Forum avec des analyses neutres qui vont à l’avancer du pays sans vouloir au régime actuel, en ce moment-là, avec SOME, Mafoi, Ka, ainsi que vos partisans Katsongéri et autres, on pourra peut-être en débattre de manière plus sereine et plus constructive en tant qu’intellectuels qui veulent enraciner l’alternance politique voulu par le peuple et sa jeunesse le 31 Octobre 2014 pour émerger le pays.

Pour l’instant maître, ce que je peux confirmer en analysant profondément votre soutien aux éléments du GSP, c’est que pour vous, ‘’’tous les prétextes sont bons pour ne pas faire soi-même les efforts nécessaires.’’’ On refuse de se remettre en cause, on trouve toujours des causes extérieures à nos malheurs, et, au moment venu, on se livre à des comparaisons et des amalgames douteux pour "arranger" la réalité.

"les sociétés occidentales Pauvre pays. Les criminels sont au perchoir, avec un statut de héros pour avoir pris les armes contre la république. En tous cas, l’avenir nous dira qui aura le dernier mot. Et je ne suis pas un internaute qui pompe les intellectuels partisans sans des solutions que des dénigrements, car, sans la liberté de blâmer il n’est point d’éloge flatteur" (Beaumarchais). C’est pourquoi j’encourage les internautes de bonne foi de commencer par vous dire franchement ce qu’on pense de vous avec vos analyses partisanes, avant que les internautes manipulateurs vous caressent dans le sens du poil.

C’est pourquoi, émettant ici une opinion, j’ai dit que le Burkina est malade de ses intellectuels ; lorsqu’ils veulent se faire remarquer, ou se montrer qu’ils existent, ils ne sont pas différents des pires dictateurs du passé. Lorsqu’ils mettent leur savoir au service des opprimés, ils deviennent très arrogants et courtisans, comme se mettre a la place des éléments du GSP pour se montrer.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés