Accueil > ... > Forum 1445219

31e anniversaire de l’assassinat de Thomas Sankara : Mariam Sankara espère que les archives françaises vont faire avancer l’enquête

17 octobre 2018, 07:54, par Ka

Danton : Qui es-tu pour me donner des ordres ? Je ne fais jamais attentions à des autos critiques au raccourci comme toi. Si un jour mon petit frère l’homme a la plume d’or qui est C. Paré et son équipe me dit de ne pas inonder son site avec mon idéale et ma vérité, j’exécuterai sur le champ. Qui est Danton ? Tout dont je te demande, éloigne-toi de mes critiques fondées et continu ton chemin si tu n’as rien à dire.

Que connais-tu de la révolution inachevée de l’idéologue et visionnaire le fils de l’Afrique Thomas Isidore Sankara ? Toi tu te base sur des archives pour insulter ma sœur la camarade Mariam. Mais moi, j’ai vécu au cœur de la révolution inachevée du valeureux Thomas Sankara. Et je peux te résumer cette révolution avec des yeux fermés, une révolution qui était notre idéal et qui le reste encore.
L’historien SOME qui essaye de vous donner le meilleur, et moi, on sait ou nous trouvé pour toute explication depuis 2003 la création de Lefaso.net, mais pas des pas des personnes qui ne savent pas lire comme toi. Tu dis fouiller pour trouver des renseignements, alors tu devais lire les pages idéologiques, surtout les principes de notre révolution, et qui les a relatées avant de venir sur un forum me dire des âneries. Daton qui veut insulter la révolution inachevée de l’idéologue Thomas Sankara, tu peux te permettre d’insulter ceux qui dévie de leur idéal pour vous faire plaisir, autrefois comme en 2013 -2014 un internaute national avec des critiques fondées sur des argumentations solides à convaincre qu’il est pour la justice et les luttes des classes, et aujourd’hui commence à patiner en oubliant son idéal, et se faire berner par vous les contres vérités. Toi qui est Fouineur, relit sur l’historique de Lefaso.net des critiques de certains internautes il y a 5 ans, et leurs critiques de nos jours, tu vomiras.

Mais Ka reste Ka. Car, très jeune, j’ai appris qu’exister véritablement comme un être humain, c’est de vivre pour son idéal et se dévouer à cet idéal. Voilà ce que nous apprennent la vie et la mort : ‘’’S’accrocher à son idéal nous rappelle que l’humaine condition est brève et qu’il nous faut de toute urgence la dédier au mystère du don de soi pour l’Autre, pour la cité, pour un monde meilleur, afin de vivre toujours dans les cœurs reconnaissants et d’espérer l’accueil éternel du maître de Vie, Celui en qui tout naît, et vers Qui tout repart.’’’
Alors petit Danton, quand Ka veut expliquer sa vérité sur le forum de Lefaso.net, il va jusqu’au bout sans raccourci.

Que connais-tu de notre révolution pour se mettre en donneur leçon ? Je vais te l’apprendre : La révolution d’Août 1983 est le terme ultime de l’insurrection populaire déclenchée suite au complot impérialistes du 17 mai 1983 visant a endiguer la marée montante des forces démocratiques et révolutionnaire de notre pays. Et notre révolution d’Août 1983 dont tu es contre en se cachant dans ton masque, était une révolution qui présentait un double caractère : ‘’’Elle était une révolution démocratique et populaire. Elle avait pour tâche primordiale la liquidation de la domination et de l’exploitation impérialistes, l’épuration de la campagne de toutes les entraves sociales, économique et culturelles qui la maintiennent dans un état d’arriération.’’’ Oui Danton allias… toutes les révolutions qui surviennent de par le monde ne se ressemble point. Chaque révolution apporte son originalité qui la distingue des autres. Notre révolution, la révolution d’Août 1983 n’a pas échappé à cette constatation dont vous continuez a le revendiquer. Mais l’objectif de notre révolution consistait à faire assurer le pouvoir par le peuple. Et à cause des personnes comme vous qui voulaient barrer cet objectif, le premier acte de la révolution après la proclamation du 4 Août fut l’appelle adressé au peuple pour la création des comités de défense de la révolution (CDR.) Des personnes toujours vivantes avec le seul idéal de défendre les idées de Thomas Sankara comme mon jeune camarade Pierre Ouédraogo, peuvent confirmer ce que je dis. Danton, si tu as le courage, lit mes inondations, tu finiras par te sauver ou te noyer. Si tu n’as pas le courage de les lire, éloigne-toi de mes critiques fondées sur la vérité.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés