Accueil > ... > Forum 1439639

Situation sécuritaire : « Dès 2012, des études avaient démontré que le Burkina était sous menace comme le Mali ; mais on a négligé les conclusions », magistrat-colonel à la retraite, Jean-Pierre Bayala

11 octobre 2018, 16:32, par LUI

Cet accord tôt ou tard allait nous éclaboussé tous à la figure.Blaise n’a fait que déplacer le problème dans l’espace et dans le temps si telle était réellement la revendication de l’AZAWAD.J’ai une fois aimé un commentaire de maître de Tambièla sur BF1 TV lorsqu’il disait qu’on ne négocie pas avec des malfaiteurs(terroriste trafiquants de drogue....etc.) Il a pris le cas de la Guinée Busseau en exemple qui depuis son indépendance a opter collaborer avec les trafiquants de drogue croyant avoir la paix.Mais mal leur en pris,il est arrivé un moment où tout le système névralgique du pays a été infiltré par les forces du mal.La justice, la sécurité,le parlement et même l’exécutif sont tombés entre leurs mains.Pour tout gouvernement qui arrive ils imposait leurs hommes et c’est ainsi que tous les ministères régaliens de l’état étaient dirigés par leurs proches qui dictaient la politique de l’état à suivre.C’est qui allait nous arriver avec les djihadistes qu’on couvait chez nous.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés