Accueil > ... > Forum 1439456

Enseignement supérieur du Burkina : le MESRSI, la seule structure qualifiée pour autoriser l’ouverture d’une filière de formation

11 octobre 2018, 12:39, par artmetier

je pense que les ordres, bien que nécessaires au Burkina, exagèrent. Nous avons vu que les architectes bâclent les études parce qu’ils ne veulent pas s’associer, ou bien payer les ingénieurs des autres corps d’état. Les pharmaciens se sont mués en commerçants au détriment de leur déontologie. Et gare au médecin ou préparateur en pharmacie qui veut ouvrir une pharmacie. Paradoxe,leurs grossistes ne sont pas pharmaciens de formation. Les ordres au Burkina égale monopole. Ils doivent mettre l’accent sur le suivi contrôle de l’activité interne à l’ordre mais ouvrir l"activité à tout le monde avec des conditions strictes sur la qualité du personnel et du service(on me dira que c’est sensible mais qu’est ce qui n’est pas sensible). Celui qui a des moyens doit pouvoir ouvrir un hôpital privé avec des contions claires et un contrôle permanent de l’ordre des médecins. Sinon,à ce rythme,le mil sera vendu , je dis bien vendu, seulement par des ingénieurs agronomes,l’huile par les chimistes, les vélos et voitures par des ing mécaniciens, les cahiers par des bucherons diplômés.... l’ordre d’accord mais sans monopole ni blocage des jeunes et du métier.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés