Accueil > ... > Forum 1414208

Relations dozo- koglwéogo : « Qu’on ne nous provoque pas », prévient maître Yacouba Drabo, chef de la confrérie des dozo

15 septembre 2018, 14:03, par Sidwaya

Il y a un climat malsain alimenté par une couverture partisane d’une ceratine presse qui donne la parole à un camp et pas à l’autre. Tout fils du Burkina doit se sentir chez lui partout au Burkina. Au nom de quoi un groupe de porteurs de fusils peut interdir un autre groupe de porteurs de fusils si ce n’est sur la base de l’idée qu’un est plus légitime que l’autre ? Autant les dozos ont le droit d’être à Fada, Ouaga ou Kaya, autant les Koglweogos ont le droit d’être à Bobo, Banfora, etc. Si les agissements d’un groupe ou l’autre viole la loi, on devrait rectifier le tir. Par ailleurs c’est à la police d’appliquer la loi.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés