Accueil > ... > Forum 1410615

Sécurité routière : Ousmane Sawadogo, un modèle d’engagement citoyen

11 septembre 2018, 14:53, par De visu

Big up à cette association de bienfaisance sociale. Je suis dans le quartier Sanyiri et je le vois régler avec discipline, passion et abnégation la circulation malgré l’incivisme, l’impolitesse, le manque de reconnaissance et la sorcellerie de certains usagers de la route qui, au lieu de l’aider en respectant ses consignes ou en lui venant au secours quand il est en difficulté avec un indélicat, préfèrent l’injurier ou jouer les simples spectateurs. Il n’ a l’aide de personne et les gens, au lieu de l’encourager en l’aidant en avec des 25F, 50F, 100F, 500F, 1000 F, 2000F, 5000F, 10 000F, etc... en passant, préfèrent jouer les radins et les rebelles et les inciviques. Ce sont des gens comme ça qu’il faut aider et ça énerve de voir que le gouvernement qui devrait s’y pencher ne fait rien.
Par ailleurs, il a dit quelque chose de très sérieux. Il faut retirer les vélos, les engins et les autos des inciviques brûleurs de feu et de STOP ou qui circulent mal et les garder pendant longtemps.
Par ailleurs, la police et la gendarmerie doivent s’équiper en simples motos (des motos Jakarta pour être anonyme et être comme tout le monde), bien s’entraîner en karaté (ou se faire accompagner par des karatékas civils confirmés), se mettre en civil et circuler par groupe de quatre, soit deux motos pour quatre personnes à raison d’une moto pour deux personnes (1policier+1policier karatéka ou 1 civil karatéka). Ainsi, ils sillonneront toutes les routes et ruelles de Ouaga et Bobo (pour commencer) et s’ils rencontrent un incivique, un impoli, un faux brave, un mauvais insurgé qui n’a rien compris de l’insurrection et se comporte en voyou, qui circule mal, ils l’arrêtent, lui retirent ses papiers, le verbalisent et lui disent de venir payer à un commissariat donné. S’il ne se présente pas au commissariat donné, à sa prochaine faute de circulation (là il circulera sans ses papiers) on retire son moyen de déplacement et on le garde pendant 3 à 6 semaines et on lui fait payer une amende de 5 000 F pour les vélos, 25 000 F pour les engins à 2 roues et 50 000F pour les autos. Celui qui refuse d’obtempérer ou essaye de brutaliser les policiers, les karatékas s’occupent proprement de lui de façon à ce qu’il s’en souvienne toujours. Là, tout le monde aura peur de mal circuler parce qu’on ne saura pas qui est qui en circulation, parce que les policiers seront camouflés et circuleront avec nous en civil. Et là, fini l’incivisme !!!

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés