Accueil > ... > Forum 1392609

An1 de la disparition de Salif Diallo : « Il n’était ni un saint, ni un diable » Jacob Ouédraogo, ambassadeur du Burkina Faso au Sénégal

20 août 2018, 10:02, par Le Duc du Yatenga nouveau

"Nous avons mangé avec le diable". Ce sont les paroles crues de Salif Diallo de son vivant, paix à son âme, mais qui dit mieux que lui ? Il ne faut pas tourmenter son âme en disant autre chose, Jacob et ressemblances. Nom d’un Duc, tant mieux que la politique telle que nous l’avons vécue crève dans le Yatenga Nouveau et ailleurs et en tant que nouveau Duc, j’invite à une autre façon de considérer les réflexions et actions, puisque tout le monde s’accorde à dire que Salifou est inimitable, irremplaçable, incomparable etc, etc ... Il faut donc une originalité au lieu de continuer à faire du mouron.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés