Accueil > ... > Forum 1386085

Situation nationale : l’UPC espère que le président du Faso ne promulgue pas le code électoral, « s’il est soucieux de la cohésion sociale »

12 août 2018, 14:25, par Ka

Je rêve ! Est-ce vraiment les responsables de l’UPC ont envie de faire autre chose que s’opposer bêtement, c’est à dire refuser systématiquement tout ce qui risquerait de faire avancer le pays ? Est-ce que ces gens ont vraiment quelque chose de sérieuse, concrète et acceptable à proposer en dehors de cette stupide stratégie d’obstruction et de terre brûlée ?

Moi qui est contre le vote de la diaspora pour 2020, par ce que l’stabilité et le manque de moyens de notre pays ne le permettent pas, et malgré la prétention et l’entêtement du président de maintenir sa promesse et aller droit au mur, je lui dit de faire ce qui est bien pour le pays sans tenir compte des états d’âme des uns et des autres, surtout pas un UPC qui patine et veut mettre le feu au pays. Seules comptent la paix et la stabilité pour aller vers le progrès et le développement avec une élection crédible et transparence faite avec des pièces d’identités fiables comme le passeport et la carte d’identité nationale.

Maintenant je confirme que Zépherin Diabré est à l’écoute des revanchards obtus et sans imaginations du CDP qui souhaitent que ne rien ne change, que les choses restent en l’état pour servir leurs sales desseins dans la conquête du pouvoir. La raison de toute cette agitation sur la loi voté, est que ces revanchards savent que cette loi a débarrassée de tout ce qu’ils allaient utiliser avec les cartes consulaire pour truquer l’scrutin et redonner la crise Ivoirienne de 2011 au pays des hommes intègres.

Si les cadres de l’UPC ne sont pas des intellectuels aussi fade et de base envolée, qu’ils fassent des propositions pour renforcer notre jeune démocratie qui veut s’enraciner avec une alternance politique saine voulu par le peuple et sa jeunesse, au lieu d’écouter des revanchards qui veulent mettre le feu au pays. L’histoire récente de notre pays nous a enseigné que ceux qui font plus de bruits sont les cancres du Faso dont la politique pour eux est un lieu de verbiage creux. Ou sont ces politiciens comme Kouanda, Yoda, aujourd’hui ? Messieurs les disciples de l’UPC, le Burkina de 2018 veut des politiques de l’action qui concrétisent leurs idées et démontrent leurs savoirs faire au lieu de porter des masques comme vous le faites pour redonner le pouvoir en 2020 aux charognards qui détruirons notre pays comme le favoritisme du MPP qui tue a petit feu notre pays.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés