Accueil > ... > Forum 1379910

Vote des Burkinabè de l’étranger : « La parole donnée de l’exécutif actuel n’engage que ceux qui y croient »

5 août 2018, 17:47, par nekrenoma

Bonjour SOME et tous les autres. Je ne suis ni CDP, ni MPP. Je suis si loin de ces deux partis qui sont pour moi les mêmes. Je suis burkinabé et j’aime mon pays. Je suis donc en ce sens préoccupé par toutes décisions prises par les gouvernants, car toute mesure me concerne, que ce soit moi directement ou quelqu’un de proche, donc tout burkinabé. La décision de faire voter les burkinabés de l’étranger est une bonne décision qui était latente depuis quelques années. Finalement, le pouvoir du MPP a décidé de rendre concret ce qu’il avait proposé lors de sa campagne. Cela est à son honneur. Bravo pour eux. Malheureusement, je trouve que la mesure est biaisée et même très biaisée. Un proverbe bien de chez nous dit que "si tu veux donner quelque chose à la grenouille, et que tu déposes ton don sur un arbre pour lui, alors tu ne veux rien lui donner". C’est cela cette mesure du MPP. Car, on ne met pas les burkinabés sur le même pied d’égalité. Si un burkinabé, résidant en CI doit prendre l’avion à 250 000 FCFA pour aller voter, il n’est pas sur le même pied d’égalité que le burkinabé qui doit se déplacer à 2kms pour voter. Si le MPP, après une étude de faisabilité, se rend compte que le coût d’organisation des élections à l’étranger est élevé, il peut s’assumer en disant que pour le moment, l’état n’est pas en mesure de faire voter les burkinabé de l’étranger. Ce n’est pas si mauvais que cela. Aujourd’hui 5 Août 2018, cela fait 58 ans que le Burkina Faso (ancienne Haute Volta) a pris son indépendance, et les burkinabés de l’étranger n’ont pas encore été associés aux votes. Qui peut nous donner le coût de cette non votation ? Si maintenant, mesurant le coût du vote, on décide de faire voter certains, et de dire aux autres d’attendre, alors c’est ça l’exclusion. On a pris une mesure pour faire voter certains, et dire aux autres d’attendre. Donc, l’opposition n’a pas tord de dire qu’il y a exclusion. Surtout s’il y a des mesures prenables pour réduire cette exclusion. Au regard des mesures prisespar le MPP, et de la réaction des opposants, on en retient que :
1) La mesure est exclusive 2) On voit que le MPP veut tenir parole, mais semble avoir peur 3) De qui ? sûrement du CDP son ancien partenaire. Ils se connaissent eux, car ils savent pourquoi. En effet, la mesure de rendre de faire la carte biométrique en CI émanait du CDP (version Blaise et MPP) donc ils savent pourquoi cette mesure avait été prise. 4) Ce sont deux éléphants qui se battent et c’est nous, l’herbe qui va en pâtir. Nous sommes encore bafoués dans nos droits, y compris les burkinabé de l’étranger. Finalement, le MPP, le CDP, ces deux partis, toute mesure qu’ils vont prendre n’arrangera jamais les burkinabés. Nous devons tout faire pour les écarter, les juger afin qu’ils se rangent après avoir été jugés. Ils sont très nuisibles pour le Burkina

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés