Accueil > ... > Forum 1350765

Audiences du procès du putsch : En attendant « Rambo » et le « Touareg »

5 juillet 2018, 17:15, par Sidpassata Veritas

Il n’y a vraiment pas de quoi pleurer la mort du RSP. Son commandement était trop politisé pour qu’on puisque reconvertir ce régiment... Sa dislocation était un impératif de sécurité pour le président du Faso et pour le début réel de la nécessaire dépolitisation de l’armée.
Par ailleurs, il est vrai que sur le terrain de combat, il y a besoin d’hommes plutôt forts, mais pour un vrai corps d’élite l’analphabétisme est un handicap non négligeable pour l’instruction et la communication sur le théâtre des actions militaires. L’élitisme des RSP qui ne savent ni lire ni écrire ne relevait-il pas plus du mythe que de la réalité.
En définitive, la nation burkinabè doit résolument poursuivre la transformation profonde de son armée sans aucun regret pour la dissolution de ce régiment de privilégiés qui bénéficiait des compromissions du régime COMPAORÉ avec les hordes terroristes de sahel pour se créer une réputation illusoire d’élite militaire, totalement fictive parce que jamais mise à l’épreuve des attaques djadistes que nous connaissons aujourd’hui.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés