Accueil > ... > Forum 1290196

« Je ferai la grève du médicament jusqu’à ce que mort s’ensuive », Adama Ouédraogo dit Damiss, journaliste accusé dans l’affaire du coup d’Etat

24 avril 2018, 07:09, par sandokan

Personne ne supporte ce Monsieur pour la simple et bonne raison qu’il oppose au refus de son autorisation de voyager le suicide. C’est même énervant, insultant pour le public et les médecins Burkinabè que de raisonner de la sorte. Monsieur Adama, le suicide que vous envisagez n’émouvra personne même pas moi qui me veux compatissant pour les humains que nous sommes au vu des difficultés auxquelles nous sommes chaque jour confrontés et du sort qui nous est réservé si nous ne faisons pas la volonté de Dieu avant la fin de notre pèlerinage sur Terre. Monsieur Damiss, si tu meurs sans Jésus Christ dans ta vie, tu iras en enfer ; à combien plus iras-tu en ce lieu si tu te suicides ? Sais-tu comment et pourquoi tu es venu sur la terre ? Fais très attention ! Soumets-toi aux exigences de la justice burkinabè et ne forges pas ta propre justice. Prends tes médicaments, fais-toi soigner par un médecin compétent sur place car les médecins d’ici et d’ailleurs sont formés sur la base des mêmes curricula. Le corps de l’homme qui a servi de support didactique ailleurs est le même qui a servi ici. Restes là, réponds à la justice et si tu es innocent, tu seras relâché.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés