Accueil > ... > Forum 1271263

Procès du coup d’état manqué : Les avocats de la défense dénoncent une condamnation certaine de leurs clients

20 mars 2018, 20:37, par LY

Internaute N°13 Zoungrana. Notre tort à nous insurgés c’est d’avoir accepté sous la pression de la Communauté internationale de retourner immédiatement à l’Etat constitutionnel normal. Je m’explique : l’insurrection n’est nulle part inscrite dans notre constitution. Nous avons mené l’insurrection avec des martyrs (Paix à leurs âmes) parce que les lois de ce pays ne nous permettaient pas d’arrêter l’arbitraire, la dictature (anticonstitutionnel aussi) par des moyens légaux. Comment pouvons-nous immédiatement gérer l’après insurrection en restant dans cette légalité constitutionnelle ? Impossible. Il eût fallu gérer cette période dans le cadre d’un Etat d’exception pendant au moins trois ans, remettre le pays en ordre, cela suppose juger selon notre particularité burkinabé tous ces crimes et une fois la maison balayé, asseoir au moyen d’une constituante une nouvelle constitution,et revenir ainsi au format normal de l’Etat.
Ne l’ayant pas fait comment voulons-nous demander à un avocat dont le rôle est défendre son client, de faire preuve de patriotisme et de laisser envoyer son client au poteau ? Non. Les avocats de la défense feront tout ce qui est en leur pouvoir pour soit retarder le procès par des manœuvres dilatoires en profitant de chaque faille laissé par l’instruction. Ils ont été formés pour ça. Mais en face les autres avocats n’ont-ils pas fait la même école ? Le Président du Tribunal n’est-il pas compétent pour que des avocats puissent lui dicter la conduite à suivre ? Tout ceci mérite réflexion.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés