Accueil > ... > Forum 1253137

Au secours, Bobo-Dioulasso se meurt !

15 février 2018, 11:00, par Ka

Mon ami SOME, comme tu m’as bien dit un jour, ‘’’ce sont nos différences qui font les richesses des analyses du forum du web.’’’ Nous avons un point commun sur la révolution inachevée de l’idéologue Thomas Sankara : Pour toi comme pour moi, cette révolution démocratique et assassinée par les impérialistes, était une révolution porteuse d’espoir réel pour l’édification d’une société nouvelle. Malgré tout, ‘’’tuer cette révolution démocratique et populaire avec son initiateur était inutile, car ils n’ont pas pu tuer ses idées qui restent éternelle.

A part le régime révolutionnaire de Thomas Sankara, le pouvoir au Burkina se résume a un pouvoir d’opposition qui tue l’avancer du pays. Même élu démocratiquement, le président qui s’opposait à son rival reste opposant aux objectifs concrets faire par son prédécesseur, et prenne toute la liberté de faire ce qui lui convient pour ses intérêts personnels, et qui retarde le pays comme durant plus de 27 ans après la révolution, BOBO a été oublié.

Je vois que tes détracteurs se focalisent sur le problème ethnique ! Pour ma part, ce problème ethnique est très incompréhensif pour certains extrémistes qui ont une seul idée fixe que pour une ethnie et son individu : L’histoire ethnique de notre monde s’est renforcée après Jésus-Christ, qui a mis des braises sur les histoires ethniques et les origines douteuses. Tous ceux qui sont nés avant les indépendances de notre continent, sont forcément des ethnies et des origines douteuses, puisque les nationalités dont ils se prévalent (ou dont vous vous prévalez tous) maintenant n’existaient pas au moment de leur naissance, et encore moins à la naissance de leurs parents. Je suis un mossi balafré des cicatrices raciales ce qu’on dit : Mais pour moi, nous les mossis de 2018, nous avons en fait une société traditionnelle de démocratie populaire que d’autres penseurs qualifient d’anarchie populaire. Tout ceux-ci sont dû aux chefs de village, ‘’’une création de l’administration coloniale pour limité l’anarchie et le féodalisme régionale.

A présent les querelles ethniques des politiques amateurs de notre pays, surtout pour les pouvoirs régionaux utilisent ce féodalisme inadmissible, et qui constituent un obstacle considérable au développement du pays que nous aimons tous : Et si l’Afrique en est encore là où elle est, c’est en grande partie à cause de ça, et surtout a des personnes qui ne connaissent rien de l’ethnicise dont l’extrémismes exprime leur seule pensée, et qui n’admette pas qu’on lui oppose une autre manière de penser.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés