Accueil > ... > Forum 1219064

Simon Compaoré en arme de guerre lors d’une opération : L’Opposition politique porte plainte

14 décembre 2017, 09:37, par LeJuré

Donc le procureur devrait par contre fermer les yeux sur les agissements de groupuscules de personnes qui menacent des familles du fait des opinions politiques d’un des leurs.

Dans le contexte politique de notre pays qu’est ce qui est plus grave entre le fait que des groupuscules incontrôlés s’attaquent à des familles d’acteurs politiques élus de la nation à cause de leurs opinions politique et le fait qu’un ministre de la sécurité détienne et brandisse une arme de guerre contre ces groupuscules incontrôlés.

Que serait le burkina si pour une opinion politique des gens peuvent se regrouper et venir menacer de vandaliser des domiciles, bruler des bâtiments administratifs ?.

A mon avis l’opposition devrait plutôt entreprendre une action forte contre les agissements des militants de l’UPC. Si elle avait entrepris cette action, je gage que la mairie de Saponé ne serait pas réduite aux cendres aujourd’hui.

Voici des gens qui ont déjà oublié que leurs domiciles étaient menacés ou ont été brulés du fait de leurs opinions politiques.

Quand-même !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés