Accueil > ... > Forum 1202204

Exploitation minière au Burkina Faso : Comment Glencore exporte du Burkina à la fois du zinc et ses bénéfices

14 novembre 2017, 18:20, par Ka

Il y a a peine 4 ans cette mine qui était un pont d’or pour la dame de notre puissant et rusé ministre des affaires étrangère et la clique de François Compaoré, aucune personne de ce village n’osait ouvrir la bouche pour leur misère.

A l’époque les sans voie à cause de la répression m’avait mis la puce à l’oreille, et voilà ce que j’écrivais dans une de mes critiques fondées sur une analyse sur le B24. en voyant que les Suisses sur le dos de nos dirigeants de pacotille s’enrichissaient par cette mine et les terriens s’appauvrissaient de jour en jour : Voilà ce que je disais : ‘’’’’La meilleure façon de distribuer les richesses de notre sous-sol, c’est de permettre aux populations de bénéficier les rentabilités dont les étranger viennent exploiter notre terre.’’’’

Au lieu que le pouvoir aide ses villageois a récupérer leur dû, il les menace d’immatriculer toutes les terres sous peine de les retirer à leurs propriétaires. Pour moi cela s’appelle la spoliation car la terre devrait être un patrimoine d’enrichissement pour ses détenteurs et non un objet les réduisant à la pauvreté rendu par des étrangers qui viennent les exploité gratuitement et remettent des miettes à nos dirigeants de pacotille.

Pendant l’ère Compaoré, avec François Compaoré et sa belle-mère, Il y a eu tout un système de prédation mis en place pour que les bénéfices des mines de notre pays remplissent leurs comptes en banque.

Tout dont je peux dire à Roch Kaboré et son équipe comme je l’ai écrit plusieurs fois dans mes critiques fondées : ‘’’’’’Dieu dans sa bonté infinie a doté l’Afrique de toutes les richesses, un sous-sol scandaleusement riche, un sol vaste et fertile et bien arrosé, un climat superbe d’été permanent, un soleil généreux, et enfin un peuple jeune et travailleur surtout celui du Burkina. Le seul problème, ce sont des hommes politiques, cupides et d’une pauvreté et misère d’esprit à nul autre comparable. Voici où se trouve le vrai problème de l’Afrique surtout du Burkina.

Depuis des siècles, toutes découvertes et changement global sont en faveur de l’Afrique. Mais le mal qui nous ronge avec nos hommes politiques, empêchent l’Afrique de tirer les meilleurs opportunités de ces changements. Lorsqu’on parlait de biocarburants, l’Afrique était la mieux placée. De même en matière d’énergie solaire, l’Afrique est encore mieux placée. Avec la ruée vers les terres, l’Afrique présente encore les meilleurs atouts pour les Chinois, les Canadiens, et les Australiens qui commencent à pointer leur nez.

Si nous avions des Gouvernants soucieux du devenir de leurs peuples, il y a ici matière à développement avec les terres. Ainsi, au lieu de faire des baux emphytéotiques de misère, juste pour quelques commissions versées à titre de corruption à nos dirigeants, on aurait pu imposer de formules obligatoires de joint-venture avec les firmes étrangères à la recherche des mines a exploité, ou des terre cultivables très recherché par les Chinois, ainsi les propriétaires terriens disposeraient alors de participations dans ces investissements étrangers. Ce n’est qu’une contribution de Ka pour un pays qui veut avancer avec son peuple meurtri par des décideurs affairistes.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés