Accueil > ... > Forum 1181048

La guerre des tracts sous la révolution entre 1986 et 1987 : une des prémices du 15 octobre 1987

12 octobre 2017, 11:12, par SOME

Merci M Lalsaga pour ce travail de mémoire : ceci est tres important pour permettre a ceux qui ont voulu lrevisionné l’histoire du Burkina et plus particulierement la periode revolutionnaire

Le tract par nature le plus souvent vise a nuire. Oui il y a eu un personnage qui a joué le plus mauvais role dans toute cette histoire et dont curieusement on ne parle jamais : Pierre Ouedraogo, le responsable des CDR. Et toujours comme par hasard il est le seul rescapé de toute cette tuerie…. Et pourtant c’était le 3e personnage important du CNR. Watamu lamien clement ouedraogo du GCB, etc n’ont pas eu cette chance...

Sankara a commis l’erreur fatale de demander a blaise de créer l’ucb : alors s’y refugierent tous ces parvenus qui ne cherchaient que la moindre occasion pour ecraser la revolution car leur premier but était de venir bouffer et de se faire les peres fondateurs de la nation comme c’était le titre dans les années 70 des peres fondateurs tels Mobutu, eyadema, houphouet, etc. On a bien vu la direction que Pierre ouedraogo a voulu donner aux CDR comme structure de mobilisation des masses pour chanter et louer les dirigeants. Thomas sankara y a mis fin immediatement dans la semaine meme que fut lancé ce mot d’ordre aupres des CDR.

« …« Tu n’hésites pas à faire fermer nos établissements en pleine année et à renvoyer systématiquement les élèves sous prétexte que les établissements ne sont pas en règle. A cette répression barbare et sauvage, à cette dictature honteuse, aux agissements de tes CDR hors-la-loi, nous opposerons une lutte féroce et ce jusqu’à la victoire finale. Camarades, mobilisons-nous pour combattre avec la dernière énergie ce régime dictatorial en quête de gloire facile sur le dos du peuple et dont la simple évocation rappelle le désordre, la misère de nos parents, la dictature, la répression, le culte de la personnalité » ( ASO, GEDA, AESO, bureaux CDR, juin 1987, Lettre ouverte n°02 à l’empereur du Faso, Thomas Sankara). »
Ceux qui ont ecrit ca, ils se connaissent et beaucoup sont encore vivants aujourdh’ui !

« …la « bureaucratisation et la personnalisation du pouvoir », la « négation des principes organisationnels ».  » » n’est ce pas cette meme accusation qui a été donnée pour justifier l’assassinat de sankara ?

On connait tres bien qui etaient les auteurs de ces tracts, et qui sont encore vivants aujourd’hui et se font des sankaristes zelés : aujourd’hui chacun se veut sankariste quand on a été de ceux la meme qui ont ont porté le coup a thomas sankara. On se connait tous ici au pays. Voyons qui etaient ces dirigeants et ou ils sont aujourdh’ui

« … un regroupement de Moose militant pour l’hégémonie sans partage de cette ethnie majoritaire au Burkina. » Il stipulait que plus jamais les Moose ne verseraient leur sang au profit d’un étranger, allusion faite à Thomas Sankara à cause de son origine peule. « On y invitait tous les Moose à s’unir pour bouter hors des limites du pouvoir l’ennemi commun étranger » »
Tiens cela ne vous rappelle rien, un certain discours ? Et puis qu’avait dit notre cher Moro naba a Blaise de laisser diriger par un silmi moaga qui n’est meme pas un vrai mossi du plateau central. Et puis voyez plus tard comment blaise a dirigé quand il a pris le pouvoir : qui pouvait commanditer ces tracts ?

Certains ont voulu accuser la PCRV qui avait bon dos, mais nous savons tres bien que cela n’était point le cas. Les specialistes des tracts de cette nature se connaissent et on les connait les dirigeants de l’ucb, gcb. Qui etaient ils et que sont-ils devenus.
SOME

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés