Accueil > ... > Forum 1174044

SAMAO 2017 : Pour une meilleure intégration des mines dans les économies africaines

29 septembre 2017, 15:22, par Ka

L’enjeu du développement minier pour l’Afrique est de faire en sorte que le secteur minier contribue de façon significative et rapide au développement économique et social inclusif, à travers des investissements structurants et d’entrainement des autres branches de l’économie, a déclaré le ministre des Mines et des Carrières dans son discours d’ouverture de l’édition 2017 de la SAMAO. Et c’est cet enjeu qui a guidé le choix du thème Quelles stratégies pour une meilleure insertion du secteur minier dans les économies des pays africains ? Selon Oumarou Idani, ce thème se veut à la fois ouvert et encadré : ‘’’’’Monsieur le ministre encadré dans quel sens ? La meilleure façon de distribuer les richesses de notre pays, c’est de permettre aux populations de cogérer leur dû. C’est dire recevoir en prime ce que les investisseurs vous offre en dessus de table pour piller nos richesses. Dieu dans sa bonté infinie a doté l’Afrique de toutes les richesses, un sous-sol scandaleusement riche, un sol vaste et fertile et bien arrosé, un climat superbe d’été permanent, un soleil généreux, et enfin un peuple jeune et travailleur. Le seul problème, ce sont des hommes politiques, cupides et d’une pauvreté et misère d’esprit à nul autre comparable. Voici où se trouve le vrai problème de l’Afrique.’’’’’’’ Depuis des siècles, toutes découvertes et changement global sont en faveur de l’Afrique. Mais le mal qui nous ronge avec nos hommes politiques, empêchent l’Afrique de tirer les meilleurs opportunités de ces changements. Lorsqu’on parlait de biocarburants, l’Afrique était la mieux placée. De même en matière d’énergie solaire, l’Afrique est encore mieux placée. Avec la ruée vers les terres, l’Afrique présente encore les meilleurs atouts. Si nous avions des Gouvernants soucieux du devenir de leurs peuples, il y a ici matière à développement avec les terres. Ainsi, au lieu de faire des baux emphytéotiques de misère, juste pour quelques commissions versées à titre de corruption à nos dirigeants, on aurait pu imposer de formules obligatoires de joint-venture avec les firmes étrangères à la recherche de terres comme la chine, la France, Le Canada. Les propriétaires terriens disposeraient alors de participations dans ces investissements étrangers. Les petits paysans regroupés participeraient à ces entreprises, devenant plutôt riches que le système actuel qui les appauvrit. Il en est de même dans le secteur minier, au lieu des travaux d’utilité publique ou des dons faits aux collectivités, la participation des propriétaires terriens devraient leur assurer d’intéressantes retombées économiques à travers les joint-ventures du secteur minier comme agricole. Mais, tout ça c’est trop compliqué pour nos dirigeants de pacotille qui ne pensent qu’à leur gosier, oubliant leurs peuples. C’est comme Les François Compaoré avaient tout le monopole minier du Burkina avec des dictats sur le traitement d’or, le transport, et le prix de revient :’’’’’’’ Oui monsieur le ministre et son excellence monsieur Roch Kaboré, quelles stratégies pour une meilleure insertion du secteur minier dans les économies de notre pays après la fuite des buveurs du sang devenus des milliardaires à insulter les Burkinabé en devenant des Ivoiriens ? Si vous êtes là pour les couvrir afin qu’ils reviennent tarauder une fois le peuple opprimé, je vous comprends. Mais si vous êtes là pour protéger votre peuple contre la corruption à ciel ouvert, pour l’émergence du pays, la question ne se pose pas, car toutes les solutions sont dans vos mains pour un Burkina qui veut avancer sainement avec sa jeunesse. Ka, farouche partisan de l’alternance politique du Burkina avec sa jeunesse.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés