Accueil > ... > Forum 1138973

Affaire putsch manqué : Djibrill Bassolé continue de prendre de l’avantage…

14 juillet 2017, 12:12, par SOME

Je constate tout simplement que ce que je disais est en train de se réaliser, à savoir que l’on ameute par ci par là des francs tireurs pour tenter de prendre le dessus dans ce dossier. Mais c’est peine perdue : convoquez qui vous voulez, le droit que vous voulez mais seul le droit burkinabe et la volonté du peuple burkinabe pour sa sécurité et sa dignité ,sera mis en œuvre.

Pour ton information, ce groupe de l’ONU n’a aucune valeur. Informez vous d’abord sur les procédures et le fonctionnement de l’Onu avant de crier victoire. Vous avez la chance que votre bassolet lui il est vivant pour rester 8 mois qui vous choquent tant. Vous n’ignorez pas que des dizaines de personnes sont allés en prison sous les ordres de votre bassolet et n’en sont pas ressortis. Certains n’ont même pas eu cette chance de la prison : ils sont directement envoyés au cimetière et sans que même leurs familles ne sachent quoi que ce soit

Non le centre de détention de la gendarmerie de paspanga a toujours servi comme centre de détention de l’armée. Je sais de quoi je parle. Je n’irai pas plus loin... Cet argument est totalement nul. Et si bassolet n’était pas gendarme, il n’aurait pas été détenu la bas : être en disponibilité ne dit pas qu’on est demissionaire ; on est toujours membre de son corps. Il faut avoir un minimum de connaissance du fonctionnement de l’administration (l’armée fait partie de l’administration, je te rappelle). Et étant en disponibilité, il peut être rappelé à tout moment par son supérieur hiérarchique pour nécessite de service. Son superieur hierarchique, c’est lechef des armees et le chef des armees c’est le chef de l’etat. C’est ca le droit administratif de la fonction publique. Avant de défendre une cause, il faut prendre le temps de s’informer quand on est ignorant, et non se jeter sur une cause sans aucune objectivité.
Montre nous, arguments a l’appui, que ce l’on sait comme accusations portées contre bassolet ne tient pas la route. Tu dis que l’on sait : moi je ne sais pas, donne au un résumé des accusations et tes contre arguments. Cela nous aurait permis de savoir qui et qui sont impliqués dans le coup d’état mais ont été libérés et pas bassolet et sur quelles bases. Voila comment on réfléchit, mais je sais que toi tu défends tes intérêts et non pas le droit comme tu le prétends. Pour vous le droit a toujours rythmé avec vos intérêts.

Quand tu nous avance ces histoires de communauté internationale, l’intérêt de la démocratie, etc. et toutes ces conneries auxquelles tu ne croies même pas toi-même, tu me confortes que si vous rameutez toutes vos forces suite aux instructions de vos maitres, dans une offensive tout azimut. Justement quand bassolet sera jugé, il pourra appeler à la barre soro ou zida, comme ca la vérité jaillira. Nous ne demandons pas autre chose.

Tu nous cites pascal Bruckner, sais tu qui cet individu là, en réalité ? Il ne faut pas citer les gens pour citer et faire intellectuel. Mais on te connait ; malgré la raclée que les commentaires t’ont donnée lors de ton précédent article, tu ne peux résister : tu montes au front à l’appel de tes maitres et de vos reseaux occultes. Ca arrange bien ta retraite : on te comprend. Si toi qui es a la retraite, tu aas cette moralité, qu’as tu laissé au pays ?
SOME

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés