Accueil > ... > Forum 1125757

Burkina Faso : Quand le gouvernement se préoccupe trop de faire baisser la fièvre sociale sans soigner la maladie !

11 juin 2017, 06:13, par sidwaya sorgho gomis

Belle analyse M. Coulibaly. Je voudrais cependant ajouter ceci :

L’effritement de l’Autorité de l’Etat est aussi et en grande imputable au fait que plusieurs de nos autorités et pas des moindres n’ont pas d’Autorité. Elles ont perdu leur Autorité à travers TOUTES SORTES DE COMPROMISSION. Et c’est ça le véritable problème aujourd’hui au Burkina.

Le statut d’Autorité comporte des avantages mais aussi des exigences qui se résument en des comportements à avoir absolument chaque fois que la situation l’exige mais aussi en des comportements à éviter en tout temps et en tout lieu. Hors plusieurs de nos autorités et pas seulement les autorités politiques, n’ont plus d’Autorité en arrivant à leurs postes parce qu’ils ont déjà eu ces comportements répréhensibles vis à vis de la loi, de la morale ou de la société d’une manière générale. D’autres arrivent peut être "propres" mais ils se compromettent par la suite. En principe quand de telles situations "accidentelles "se produisent l’Etat, pour préserver son Autorité, doit tout simplement remplacer l’autorité mise en cause. C’est rarement le cas au Burkina où pourtant tout se sait facilement. Dans ces conditions ne demander pas aux syndicats de ne pas réclamer le départ de ces autorités qui n’incarnent plus leur fonction d’ Autorité.

Quand à la police les responsables se partagent en toute illégalité et en toute impunité les recettes des service payés que voulez vous que les policiers fassent face à l’inaction de leur autorité de tutelle qui est le ministre de la sécurité ? Se taire et continuer à subir l’injustice des aînés au nom de l’Autorité de l’Etat ? NON ! Il revient d’abord aux autorités de la police au nom de l’Autorité de l’Etat qu’ils incarnent de se comporter en autorité.
En la matière les exemples foisonnent sachant qu’au Burkina aucun secteur d’activité n’est épargné par l’impunité cause première de la perte de l’Autorité de l’Etat.

Remarquez : partout où le départ d’une autorité a été réclamée, c’est que cette autorité avait perdu en réalité et depuis bien longtemps toute légitimité et toute Autorité pour diriger. Pourquoi attendre que le personnel las d’attendre la fin de leur calvaire en vienne à réclamer bruyamment le départ d’une autorité qui a bradé son Autorité il y’a bien longtemps ? Il faut simplement prendre les devants et sanctionner l’autorité en question. Ce sera un signal fort aux autres autorités qu’elles subiront le même sort si d’aventure elles avaient un comportement similaire et c’est aussi un signal fort en direction des subalternes et de la population que l’Etat tient à son Autorité.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés