Accueil > ... > Forum 1119481

Front social : Salifou Diallo invite le gouvernement à faire preuve de fermeté

27 mai 2017, 10:54, par Poko

Salif a changé de nom pour devenir Salifou. Chez le chrétien, le changement de nom au baptême vise à matérialiser un changement d’identité, il traduit la nouvelle naissance et une volonté d’amélioration morale et éthique. En dehors de la religion, quand une personne change de nom, en adoptant un pseudo, c’est pour cacher ou pour révéler sa vraie nature et son identité réelle, en bien ou en mal. C’est ainsi que Poko et tous les autres forumistes utilisent des pseudo pour exprimer leurs opinions politiques et citoyennes ou pour sévir et diffamer d’autres personnes sur le net.

Quand subitement, après 30 ans sur la scène politique nationale, Salif Diallo décide de se faire appeler Salifou, je me suis demandée si c’est pour juste corriger une erreur dans l’orthographe de son nom . Mais, ce changement à ce moment précis de son parcours politique n’était banal. L’homme a cru que le moment était enfin venu pour lui de montrer qui il est réellement. Salif a changé de nom pour montrer au peuple burkinabè sa vraie identité. Depuis ce changement inattendu, le peuple burkinabè découvre enfin l’homme avide de pouvoir, aux ambitions sans limites et responsable de tous ses malheurs. Après avoir écouté Safiatou Lopez et Hervé Ouattara dans le Grand déballage de Burkina Info, je me suis persuadée que Salifou est un vrai problème pour le Burkina Faso. Il parait tout puissant, incontrolable, allergique à la critique et toujours entrain de sévir contre le peuple en faisant semblant de le défendre. Je me demande alors, pourquoi connaissance l’homme et sa grande capacité de nuisance passée et présente, Roch n’arrête pas Salifou pour tout le mal qu’il a fait et continue de faire au peuple burkinabè. Qu’il ait pu manipuler toute l’opinion nationale et internationale pour se hisser au sommet de l’Etat est une preuve de son génie machiavélique. Mais, qu’il vise le fauteuil de Kossyam par tous les moyens et qu’on le laisse poursuivre dans ses manigances et manipulation me désole au plus haut point car JAMAIS, il ne sera président du Faso. Avec Roch, il est le président par procuration et il est à l’apogée de son ascension politique. Insatisfait de cette position inespérée, Salifou s’impose en donneur de leçons, mettant de côté le principe de complicité nécessaire à défaut de la solidarité entre l’Exécutif et le législatif dans la conduite des affaires de l’Etat alors qu’ils sont du même parti. Le Burkina devient alors une simple cage aux singes "Wanmess roogo". Pendant que les uns construisent les autres détruisent. C’est là la gouvernance selon RSS dominé par Salifou le PAN. Toutes les dernières sorties de Salifou visent à discréditer un exécutif déjà très affaibli par le manque d’argent pour mettre en oeuvre les politiques publiques et le programme présidentiel. Le bilan du PNDSE est basé sur de faux chiffres et résultats, mais ce n’est pas la faute à l’exécutif seul quand au nom d’une prétendue diplomatie parlementaire Salifou mobilise des milliards pour suivre une action gouvernementale qui n’existe pas !!!! Il pense faire briller son étoile au firmament en cachant celles des autres de la main. Ce gars est finalement loin d’être aussi intelligent qu’on le prétend.

En effet, les burkinabès intègres se rappellent qu’entre 2014 et 2015, Salif Diallo s’est vanté partout pendant la campagne et surtout à Zorgho d’être celui qui fera de Roch président. Il a déboursé les milliards pour l’insurrection et la corruption électorale, permettant ainsi de conquérir le pouvoir au quart de tour pour Roch. Après s’être servi de Roch pour neutraliser Blaise, il tient ensuite ce dernier par les couilles et lui interdit toute initiative d’affirmation pleine de son leadership politique et d’émancipation de son emprise castratrice. Ce faisant, Roch est devenu la marionnette de Salifou et erre comme une âme damnée à la recherche de l’argent. Pendant ce temps SaIifou, se donne le beau rôle du critique impitoyable qui enfonce Roch pendant qu’il se noie parce qu’il ne sait pas gouverner et manque les capacités élémentaires d’homme de décision. Qui est responsable de cette déconfiture actuelle de l’Etat et de la nation si ce n’est Salifou ? Connaissant bien les limites de Roch et sachant bien qu’il n’est pas capable de diriger un pays, Salifou a exploité les points faibles de Roch pour l’embarquer dans cette aventure conspirationniste suicidaire . Après avoir financé et animé l’insurrection et la conquête du pouvoir par le MPP, Salifou est arrivé au dernier round de son jeu cynique et machiavélique. C’est maintenant l’étape ultime où il va détruire Roch et son clan et confisquer le pouvoir à son propre profit. Cela n’aura pas lieu parce que le peuple a bien compris la manoeuvre. A cause de sa boulimie du pouvoir Salifou est le principal responsable de la situation désastreuse dans laquelle se trouve actuellement notre pays. C’est à lui de trouver les solutions permettant à Roch de réussir car c’est qui l’a imposé au peuple. Si Salifou n’aide pas Roch à réussir, il sera tenu pour responsable devant l’histoire du fiasco de l’Etat et du pays suite à l’imposture politique que fut le coup d’état civil déguisé en insurrection. En maître à pensé de l’insurrection et de la transition, il a joué avec notre destin collectif pour assouvir ses ambitions politiques.

Il faudrait à tout prix améliorer les textes de la Haute Cour de Justice et la maintenir dans la Constitution pour le jugement inévitable de Salif, Roch et Simon et leurs multiples comparses qui aura lieu tôt ou tard.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés