Accueil > ... > Forum 1078792

« Le gouvernement a-t-il vraiment pris la vie des citoyens au sérieux ? », s’interrogent les organisations syndicales de la région du sahel

10 mars 2017, 18:24, par mytibketa

Le sous développement seul n’explique pas ce qui se passe dans le sahel. Je demande à tous ceux qui pour des raisons de positionnement politiques refusent de comprendre les raisons de cette agitation dans le nord qui tire ses sources dans un comportement séculaire des gens du nord. De par le passé nous avions vu comment ce sont comportés ceux là à qui on a apporté des vivres pendant la période de sécheresse. Celà a mis à nu une vision rétrograde entre ceux qui veulent travailler et ceux pour qui on travaille. Maintenant le cheptel a été remplacé par le trafic en tout genre pour des gens qui n’ont jamais eu d’égard pour autrui car comment comprendre que des gens qui se disent croyants font du trafic de stupéfiants du trafic humain leur activité pour manger de la viande braisée et boire du thé.
Mais j’accuse les autochtones qui sont potentiellement victimes pour leur silence et leur aptitude à se laisser corrompre pour une chèvre ou un chameau. La peur seule ne justifie pas ce qui leur arrive. En pensant que cela n’arrive qu’aux autres ils en seront les premières victimes tant que la notion de sacrifice n’est pas perçu comme un moyen pour se protéger d’abord et protéger leus enfants et petits enfants. La paresse, le gain facile qui ont pour corollaire la peur sont le terreau sur lequel se développe le radicalisme.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2020 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés