Accueil > ... > Forum 1046768

Crash d’Air Algérie : Le rapport des experts pointe du doigt la formation des pilotes

26 janvier 2017, 15:48, par Moi aussi

Sans spéculer sur les autres causes possibles, notons que le givrage des sondes Pitot impacte sur la mesure de la vitesse de l’appareil. Et si l’équipage ne peut plus connaître la vitesse, il ne peut éviter le décrochage de ce dernier et donc son impacte inévitable au sol. C’est précisément ce qui est arrivé aussi au vol AF447 Rio-Paris, le 1er juin 2009. Les sondes Pitot ont ainsi un rôle crucial pour la navigation aérienne puisque la vitesse permet de stabiliser l’appareil. Les mesures sont traduites en signaux électriques et transmises à un calculateur qui donne alors la vitesse exacte. Si la vitesse réelle est supérieure à celle affichée, l’appareil peut être détruit en vol et si elle est inférieure, il peut chuter.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés