Accueil > ... > Forum 1081086

Attaques terroristes : L’opposition politique dénonce une incapacité et un laxisme du Gouvernement

16 mars 2017, 08:12, par Seydou

Je le dis et le répète, les incendies récurrents qui surviennent dans des marchés quasiment à 2 jours ou 1 semaine d’intervalles, ne relèvent vraisemblablement pas de faits du hasard. Tenez, en février 2017, un incendie a eu lieu au marché de Koupéla. A peine une semaine, un autre incendie dans un marché de Bobo-Dioulasso. Ensuite, ce fut le tour du marché de Banfora. Dans la première quinzaine de mars 2017, un incendie s’est produit au marché de Dédougou, puis dans un site d’orpaillage vers Kongoussi. Environ 3 jours plus tard, c’est le marché du quartier Bendogo de Ouagadougou qui a été ravagé par un incendie de grande ampleur. Il existe des gens qui ont opté comme mode opératoire de créer des situations de crise socio-économique généralisée au Burkina dans le but de révolter les populations pour espérer une seconde insurrection supposée leur servir de raccourcis pour renverser le président Roch Kaboré et accéder à la présidence du Faso. Les incendies multiples, la hausse des prix des produits de grande consommation, des actes terroristes et autres relèvent de cette stratégie diabolique. Le réveil subite des OSC dans ce mois de mars par des conférences de presse, des sorties sur le terrain pour accabler le gouvernement démontre qu’elles sont manipulées politiquement par ceux pour qui l’insurrection est devenue un moyen rapide d’accession au pouvoir. Des OSC qui étaient très actives sous la transition en 2015 et qui recevaient de gros moyens financiers pour agiter la foule étaient devenues ensuite courant 2016 des boucs émissaires de certains de leurs bailleurs de fonds. Mais le temps de la discorde semble être passé et des OSC indésirables sont vite devenues fréquentables avec des moyens financiers pour s’organiser. Les citoyens doivent rester vigilants pour éviter la politique dictatoriale de la courte échelle. Que ceux qui nourrissent des ambitions présidentielles se dévoilent clairement et attendent 2020 pour se prêter aux suffrages universels si réellement ils sont convaincus de leur popularité.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés