Accueil > ... > Forum 980223

Putsch du CND : Le ‘’présentateur’’ Colonel Mamadou Bamba en liberté provisoire

20 octobre 2016, 19:14, par Dikiélté

Ha que le temps change. Quel bonheur de participer à un coup d’état et d’être en liberté ; humm que le temps change. Au temps de Blaise Compaoré si seulement tu osais penser au coup d’état tu mourrais. D’autres ont pensé ou ont fait une petite réunion pour destituer Blaise Compaoré, ils ont perdu leur vie pendant que notre ex Président dormait paisiblement. Pourtant sur la bande sonore « des aveux des comploteurs », le capitaine Zongo avait dit à peu près ceci ; "dès mon arrivée vers 17h de la mission, le commandant Lingani m’a fait appeler afin de me mettre au courant de la situation nationale, c’est ainsi que j’ai appris qu’un coup se préparait contre le président. J’ai pris le soin de demander "et Diendéré !" le commandant Lingani m’a rassuré qu’il est chargé d’arrêter le Président Blaise Compaoré dès son arrivée à l’aéroport. Alors quand on vous rassure que le chef d’état major particulier du Président est dans le coup que voulez vous que je fasse ? J’ai donné mon accord de principe."
Voilà quelqu’un qui a été piégé par son « accord de principe » et on l’a mis au poteau. On lui a demandé encore "pourquoi vous n’avez pas dénoncé le complot ?" Ce jour était son dernier jour, mais avec un calme olympien il avait dit ceci " le chef d’état major des armées étant dans le coup ainsi que le chef d’état major particulier du chef de l’état qui est au courant du plan depuis deux jours et c’est à moi de dénoncer ce complot ? J’ai donné mon accord de principe". Comme quoi l’accord de principe tue à plus forte raison consommer un coup d’état. Dans ce complot qui ressemble à peu près au "jeu de la puissance c’est-à-dire un coup dans un coup" devait en principe emporter le colonel Jean Pierre PALM. Heureusement pour ce dernier il a été lavé de tout soupçon par le commandant LINGANI qui avait courageusement dit ceci "Jean Pierre Palm est venu me voir mais nous n’avons pas parlé du coup d’état" Celui qui l’interrogeait, avait tellement insisté que Lingani était obligé de maintenir fermement sa position avec dignité en disant ceci "le petit n’a rien fait, laissez le tranquille parce qu’il n’a pas été informé du coup" Qui voulait la tête de Palm Jean Pierre à son temps ? Bref !
HA ! mon Colonel Bamba Mamadou bon vent à vous et remercie DIEU pour cette liberté et de ce qu’il vous permet de respirer cet air du Faso, et respirer cette joie de vivre. En d’autre temps on vous aurait brusquement "confisquer l’air". QUE DIEU SAUVE LE BURKINA FASO.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés