Accueil > ... > Forum 980035

Putsch du CND : Le ‘’présentateur’’ Colonel Mamadou Bamba en liberté provisoire

20 octobre 2016, 13:00, par Megd’

Il faut être un parfait joueur d’échec pour comprendre la politique que nous sert le MPP depuis son ascension au pouvoir.

Au lendemain des résultats du scrutin présidentiel, tout le monde a salué la vitalité de la démocratie burkinabè puisque le principal challenger a reconnu sa défaite en se déplaçant au QG de son adversaire.

Place au nouveau pouvoir de travailler sereinement et c’est là que les choses vont se corser. Car du trio, les choses vont se révéler qu’ils n’étaient pas si unis que ça, mais plutôt qu’ils étaient pressés d’arriver au pouvoir puisque chacun avait sa petite idée de gouvernance.

Ils ont mis du temps avant de nous servir un premier ministre sorti de nul part.

Une fois le gouvernement mis en place et avec l’aide de NAB (actuel président de la CENI qui tarde à dévoiler son patrimoine) et certains "faceboukers", en réalité des trolls, ce gouvernement a commencé à s’en prendre à la transition. On a commencé a distillé petit à petit des fausses informations, des rumeurs non fondées, etc... sur la transition, mais plus précisément contre Zida.

A chaque déplacement du président, on choisissait les personnes ou bien on les orientait à poser le cas Zida au président qui se délectait de dire ce que les gens voulaient entendre.

Le mercure a bien pris puisque la majorité de la population étant incrédule ne consommait que ce qu’elle entendait concernant la transition.

La mayonnaise ayant bien prise, on a commencé à s’attaquer aux OSC en les jetant en pâture, mais tout le savait que c’était le balaie citoyen qui était visé.

Ensuite, l’affaire des Koglwéogos est apparue comme par enchantement. L’opinion a longtemps épilogué là-dessus jusqu’à ce que l’histoire se tasse d’elle-même.

Place au vrai mouta-mouta avec les affaires judiciaires. Et nous sommes à ce stade de cette partie de jeu d’échec.

Aussi vrai que la révolution du 04 août 84 ait connu son quatuor, aussi vrai que l’après insurrection connait son trio. Un groupe de 3 ne peut jamais fonctionner car un duo se liguera contre l’autre.
Nous assistons à une sérieuse crise très profonde entre Salif et Roch. Seul Simon pourra faire basculer l’épreuve de force.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés