Accueil > ... > Forum 977233

Octobre 1983 : Thomas Sankara parle des relations franco-voltaïques, des ennemis de la révolution, du SNEAV, de la question de la femme, etc.

16 octobre 2016, 12:44, par ka

Aux internautes haineux contre le fils d’Afrique qui était et reste Thomas Sankara, sachent une chose : S’ils voulaient juger le camarade Thomas Sankara, c’était de dire le 15 Octobre 1987 à 16h20 a ses assassins de ne pas juger a mort individuellement Thomas Sankara et ses 12 compagnons en les canardant avec une sale barbarie et les enterré à la sauvette. Vous aviez que vos larmes contre le fils de l’Afrique, Blaise Compaoré a rendu sa justice a la place de la vraie justice que vous réclamez contre un idéologue innocent et lâchement tué contre ses idées qui vont pour un continent pris en otage par des vulgaires impérialistes. Je me rappelle de cet homme de 34 ans, le camarade Thomas Sankara défié la France en refusant de participer à une rencontre de ‘’’France-Afrique dont les impérialistes avaient le dernier mot : Thomas a dit au peuple Burkinabé que ce refus est d’avoir le courage politique de rompre franchement avec ce qui a fait son temps, pour autoriser l’exploration d’autres voies susceptibles d’ouvrir un véritable dialogue entre les peuples, et qui est l’objectif de la révolution.’’’ Un camarade et un petit frère Etienne Zongo, vient avant ce 15 Octobre 2016 rejoindre celui dont il protégeait en tant que bouclier et ciment de la révolution. Que leurs âmes reposent en paix. Thomas Sankara avait une seule conduite, ‘’’celui de se ranger du côté de son peuple qui lutte pour la conquête de ses droits naturels.’’’ Malgré cette conduite noble qui n’était pas du gout de certains qui l’ont condamné à mort, lui porte dans l’histoire réservée aux chevaliers de la liberté et aux hommes de progrès, dont quelques internautes sont haineux et jaloux. La révolution Burkinabé et son père Thomas Sankara, a trouvé son répondant total dans la mobilisation du peuple pour la défense et la consolidation de ses acquis. Cette mobilisation est éternelle pour le peuple, et si les internautes qui s’acharnent sur Thom remarquent un phénomène positif, c’est qu’un peuple mobilisé comme des 30 et 31 Octobre 2014 pour dire non à un régime sanguinaire éternel, comme les 20 et 21 mai 1983 pour exprimer sa désapprobation, qui permette à aller de l’avant, et surtout de montrer a ceux qui rêvent encore d’un retour à la dictature sanguinaire se trompent d’une jeunesse qui a dit que rien ne sera plus comme avant. Thomas Sankara a été jugé et condamner à mort par des assassins, a présent ce sont les assassins qui doivent être jugé par la vraie justice du peuple Burkinabé pour une justice équitable, et pour une réconciliation nationale. Merci à toutes et tous les internautes de bonne foi qui portent Thomas Sankara dans leurs pensées.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés