Accueil > ... > Forum 969796

Mémorial Thomas Sankara : La flamme de la révolution confiée à Rawlings

4 octobre 2016, 11:53, par NEZIEN Guebré Somé Tiendrebeogo

Visiblement, le Révolutionnaire convaincu mais moins convaincant TAMOU, n’apprécie pas que l’on fouille dans les poubelles de Sankara.

C’est de bonne Guerre. Mais, si Blaise le N°2, est toujours en vie, Abdoul Salam Kaboré, Ernest Nongma Ouedraogo, Jean Hubert Bazié, Le Lion... sont également en vie et sont très bien placés pour disculper Sankara de ces assassinats. Pourquoi ils n’en touchent pas mot ?

Tu ne peux pas me dire que, Abdoul Salam Kaboré, Ernest Nongma Ouedraogo,.Le Lion .....Etienne Ouedraogo. Ignorent les circonstances des crimes ou exécution qui ont eu lieu sous le CSP et le CNR ? Si Sankara n’ y était pour rien, qu’ils nous le disent et aussi à l’occasion pourquoi ils (Eux, Sankara et Blaise) ont laisser faire ou ont cautionnés. Comme on le dit : "baa koud zoeta gouga"

Le Burkina a connu une période sombre en matière de liberté individuelle et des droits de l’homme. Des victimes ont été des bourreaux et des bourreaux ont été des victimes, a des degrés divers certes mais une vie est un vie. Et aujourd’hui, personne n’en est fier. C’est en ce sens que la formule, de pardon mutuelle et d’amnistie qui avait été retenue est salutaire. De toute façon aujourd’hui, aucune justice ne peut véritablement apaiser les cœurs des parents, si ce n’est ressuscité les victimes.

Si aujourd’hui, des bourreaux s’érigent en victimes et ignorent leurs passés de bourreaux, ils ne feront qu’exacerber les rancunes et raviver l’esprit de vengeance que nous voudrions assouvir.

Donc balle à terre. Et que chacun se contente de ce qui a été fait de bien. Car il y a en eu aussi au cours de cette période.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés