Accueil > ... > Forum 959768

Bruno Jaffré, biographe de Thomas Sankara : « Le gouvernement actuel ne veut pas de justice pour Thomas Sankara ni de jugement pour Blaise Compaoré »

6 septembre 2016, 10:10

Vérité no1 : Parler a son père ok, mais :
- qu’est ce qu’il a dit au peuple à ce sujet ?
- qu’est ce qu’il a fait pour rendre justice ? Lui qui était la voix des sans voix, le modèle d’intégrité. Lui qui avait fait du combat contre l’injustice sa principale préoccupation, lui qui a démissionné de manière fracassante pour refuser de participer à un gouvernement autoritaire et corrompu en criant haut et fort "Malheur à ceux qui ballonnent leur peuple"

Rien, il n’a pas pu opposer A SES PROCHES, cette justice dont il était le fervent défenseur. C’est exactement ce que Bruno Jaffré reproche au pouvoir en place aujourd’hui.

Tu penses vraiment que Sankara allait regarder son Géniteur dans les yeux, un "fidèle catholique pratiquant" et lui dire qu’il a donné l’ordre d’exécuter le colonel Didier Tiendrébéobo dont son père connait toute la famille ? et cela malgré tout les bons offices de demandes de pardon qui lui sont parvenus ?

Au sujet de l’assassinat du Colonel Somé Yorian Gabriel et du Commandant Fidèle Guébré, Sankara aurait confié à un de ses amis journalistes, qu’il s’était agi d’une bavure de Sigué Vincent. Mais qu’est ce qu’il a fait contre ce Sigué ? Mieux ce sigué est resté à ses cotés, multiplier les bavures et les tortures} et pire, il était en passe de diriger la force de sécurité la plus puissante du pays.

Blaise peut aussi nous raconter aujourd’hui qu’il avait parlé à "x" ou "y" de ce que Yacinthe Kafando, Gilbert Guinguéré, ou François... faisaient et ajouter qu’il n’a jamais appuyé sur une gâchette pour ôter la vie d’autrui. et qu’il s’agit de bavures de Yacinthe Kafando, Otis.... de Gaspard Somé ou de Michel Kafando.... Mais qui va le croire ? en tout cas pas moi.

Laisse tomber MON FRERE, allons au pardon et à la paix. De tous les officiers qui ont pris le pouvoir en aout 83, il y avait aucun saint, tous sans exception étaient capables de tuer pour accéder et conserver le pouvoir. D’ailleurs, c’est ce que craignaient leurs ainés en voulant les empêcher d’accéder au pouvoir et avec le recule on comprend maintenant qu’ils constituaient un véritable danger pour le pays. Le constat est amère aujourd’hui quasiment 30 ans de barbaries.

Je réitère encore ce que j’ai dit dans mon précédent post :

La seule chose à laquelle nous n’allons jamais aboutir c’est de rendre une justice EQUITABLE à toutes les victimes de violence en politique des 30 dernières années.

Par contre la seule arme dont nous disposons aujourd’hui pour réunir nos forces et parier sur l’avenir c’est l’humilité et le pardon.

Que les victimes reposent en paix.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés