Accueil > ... > Forum 958853

Bruno Jaffré, biographe de Thomas Sankara : « Le gouvernement actuel ne veut pas de justice pour Thomas Sankara ni de jugement pour Blaise Compaoré »

3 septembre 2016, 01:54, par Parfait

Mr Jaffré a relaté ce que tout individu de bon sens sait déjà. Seulement, lui a le courage et la détermination qui manquent à plusieurs. Ces messieurs RSS ont cheminé avec Compaoré pendant une trentaine d’années. Mieux ils ont été les principaux artisans de son système de gouvernance basé sur la négation des valeurs qui constituaient le socle de la révolution de Thomas Sankara. A "intégrité" (Burkina), ils ont opposé "corruption, fraude et crimes" ; à "travail", ils ont opposé "laxisme et favoritisme" ; à "fierté et indépendance", ils ont opposé "vassalité". Cette comparaison nous prendrait toute une journée si besoin en était. Intrinsèquement associés à l’œuvre de Compaoré, comment peut-on l’ombre d’un instant, croire que ces RSS traineront devant les tribunaux, celui dont ils ont été (ou sont toujours ?!) sous les ordres pendant si longtemps et ne s’en sont débarrassé (??) il n’y a que récemment ! Ils sont eux-mêmes compromis jusqu’au cou. Que savent-ils de Compaoré, que Compaoré ne sache d’eux ? Que peuvent-ils reprocher à Blaise que ce dernier ne puisse leur opposer en retour ? Complicité, complicité ! Le succès de la révolution d’Octobre 2014 a été tellement enivrante que nous oublions les caractéristiques essentielles des masses populaires de ce pays et de l’Afrique en générale : analphabétisme, immaturité politique, manque de capacité d’autodétermination. Cette ignorance est maintenue à dessein par les politiques qui savent bien que l’éveil des consciences est la pire menace pour les dirigeants criminels et incompétents. Rock a été élu au premier tour. Ce sont les mêmes complices de Blaise en qui le peuple a placé sa confiance ! Que voulez-vous ? Permettez-moi de vous dire que si Blaise avait eu la possibilité d’organiser son référendum, il aurait gagné les même 90% de "oui" qu’en République Centrafricaine et serait à l’heure en train de mettre en place son sénat. Sous les RSS, aucun des crimes de quelle nature qu’elles soient (crimes de sang, crimes économiques, crimes de mœurs etc) ne connaitra résolution. Il faudra attendre dans 5 ans en espérant que le "bétail électoral" ait connu un peu plus de maturité pour nous permettre d’élire enfin le dirigeant qui tranchera véritablement avec la mal gouvernance car pour le moment c’est "le changement dans la continuité" (en d’autres termes, rien n’a changé). Certes, tout n’est pas sombre mais le bout du tunnel est encore loin, très loin.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés