Accueil > ... > Forum 958199

Etudiants burkinabè incarcérés en Algérie pour "cyber- escroquerie" : Un proche explique

31 août 2016, 16:36, par parkuda wend-so sosthene ezechiel

Chers internautes,

C’est avec après trois jours de lecture de votre publication que je décide de sortir de l’ombre de silence. En effet, je me nomme sosthene parkuda, frere aîné de PARKUDA Tatiana. C’est avec un coeur meurtri que je vous écrit.
Tout d’abord, mes sincères remerciement a MX pour ce article dont je pense le seul but est de permettre la libération des étudiants incarcérés depuis précisément le 13 janvier 2016.
En effet, il’faut le reconnaitre le burkinabé est intègre (pour la plus part) et quand on vie a l étranger la solidarité entre resortisant d’un même pays est encouragé et même souvent peu sauver des vies.
C’est comme le dise certains de la naïveté, mais je vous prie de voyager et vous m’en dirai plus.
J’ai toujours répété qu’il n’existe de SAINT vivant c’est a dire que nul n’est parfait a 100%, mais la générosité et la serviabilité de Tatiana ont beaucoup joué dans ce problème.
Toujours prête à rendre service, tel est son descriptif.
Il y a des erreurs dans le récits mais je crois que le frere cadet de la famille vous a contacter lefaso pour éclairer les lantairnes. Nous espérons une nouvelle publication dans les jours a venir.
Pour ma part, je viens appuyer certains écrit en se qui concerne nos embassades a l’étranger.
J’interpelle personnellement nos gouvernants, loin de chercher a se remplir les poches pour de meilleur retraite, le poste de diplomate est avant tout la défense des citoyens dans le pays. Avoir une embassade où les diplomates passent le temps entre deux avions alger-paris, Paris -Alger pendant que des étudiants de surcroit boussiers sont emprisonnés bientôt 8 poids sans aucune visite de l’ambassade, permettez moi mais c’est une honte pour notre nation.
Mr Diendere (mais pas son excellence car il’le merite pas) a été rencontré personnellement pour cette affaire par un proche de la famille dans sa villa a pyssi.
Toujours des promesses mais rien a croire que son excellence craint pour son poste.
Le directeur du cabinet (mr ZAGRE) de la présidence a été rencontré par les représentants de la familles des étudiants incarcérés.
Promesses sur promesses mais rien. Aujourd’hui, le sort des étudiants est entre les mains de l’État burkinabé qui peut ordonner l’extradition des étudiants au burkina a travers le procureur du faso car ils ont la nationalité. Un beau exemple a été pri plus haut dans les ecrit en disant que si c’était un français ou un américains tout serait différents.
Je conclu en disant que les burkinabes sont estimé a 13,14 millions se ne sont pas les résidents sur le territoire burkinabé, mais y compris les résidents à l’étranger. SEM ROCK MARC CHRISTIAN KABORE pour le respect que les familles ont pour se gouvernement, je prie de vous penser sur le sort de ces etudiants ils ne sont pas partis a l’exil de leur propres moyens mais avec une bourse de l’État burkinabe.

Cordialement,

Sosthene wend-so PARKUDA Ézéchiel
Frere aine de Tatiana parkuda

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés