Accueil > ... > Forum 942453

Affaire Koglwéogo : Hermann Bado interpelle le ministre de la sécurité

19 juillet 2016, 07:49

NOUS SOMMES POUR LA SUPPRESSION DES KOGLWEOGO . IL SUFFIT DE D’ERADIQUER LES CAUSES QUI ONT ENGENDRE LEUR NAISSANCE. A REGARDER ON SE REND COMPTE QUE MEME LE SAHEL SEUL L’ETAT N’ARRIVE PAS A SÉCURISER. EN EXEMPLE CE WEEK END IL YA EU DES MORTS D’HOMMES A KOURFADJI DANS L’EMBLEMATIQUE COMMUNE DE KOUTOUGOU.
Attaque à main armée à Kourfadji : Les bandits dépouillent les populations

Kourfadji, un village de la commune de Koutougou situé dans la province du Soum a souffert de visite d’hommes armés dans la nuit du jeudi 14 vendredi 15 juillet 2016. Au nombre de six (06), ils ont dépouillé les populations de leur argent et des objets précieux.

Kourfadji, un site d’orpaillage situé dans la commune de Koutougou à environ 150 km de Djibo, a reçu dans la nuit du 16 au 17 juillet 2016 la visite de personnes indésirables. Il s’agit de bandits armés au nombre de six (06) qui ont dépouillé les pauvres populations de leurs biens dans leurs domiciles. Ils sont venus sur des motos.

En effet, aux environs d’une heure du matin, des bandits armés de fusils automatiques de type kalachnikov ont sorti les populations de leur sommeil. Ils ont visité certaines familles, les plus nanties. Comme s’ils avaient ciblé leurs victimes. Une arme sur la tempe, les victimes ont été dépouillées de leur argent et de leurs objets précieux. Ceux qui ont tenté de résister ont été blessés ou même ont payé de leur vie. « Ils sont venus aux environs d’une heure du matin en tirant en l’air, créant ainsi la psychose.

Les populations paniquées sont restés terrées chez elles. Ils étaient au nombre de six, Comme à leur habitude, ils sont entrés dans les familles pour contraindre les victimes à donner tout leur bien. « Gare à toi si tu tentes de jouer au dur. Moi, j’ai eu la chance cette fois-ci ; mais j’ai eu la peur de ma vie », a affirmé un habitant de la localité joint au téléphone.

« Ils sont venus chez moi en m’ordonnant sous la menace, de donner de l’argent et de l’or. J’ai voulu les raisonner, mais j’ai compris que ce n’était pas des enfants de chœur. Je me suis exécuté rapidement. J’avais une forte somme d’argent et de l’or sur moi, ils ont tout emporté », a affirmé une victime avec amertume.

« Depuis des années, nous connaissons les coupeurs de routes dans la zone. Généralement, les victimes étaient des passagers des véhicules de transport et des motocyclistes. Ce n’est plus le cas aujourd’hui ; ils ont abandonné les routes pour s’attaquer aux domiciles. Récemment des marchés des villages environnants ont été attaqués en plein jour. Ils choisissent les jours de marché et ciblent les boutiques qu’ils attaquent. Ils arrivent lourdement armés de fusils d’assaut, menacent les commerçants et emportent argent et autres biens précieux. Ils disparaissent sur des motos ou à bord de véhicules sans être inquiétés », a indiqué un autre habitant, tout dépité.

Harouna Abdoulaye Nass
chers Burkinabé anti-koglweogo, c’est citoyens dépouillés et tués que faites-vous pour eux si vous etes digne d’etre burkinabé et si vous ne marchez avec ces voleurs ou ces vous les voleurs ?

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés