Accueil > ... > Forum 915963

Bilanga : Un présumé voleur meurt entre les mains des Koglwéogo

13 mai 2016, 10:24, par FIFI

les Koglweogo prennent généralement les voleur sur les faits. Pourtant en justice, même quand on vous prend la main dans le sac, vous êtes présumé coupable tant que le juge n’a pas prononcé la sentence. Comment voulez-vous que nous Mr et Mme tout le monde comprenions cela ? il Ya un problème, la justice fonctionne sur des codes inaccessibles à la masse. Conséquence....!!! Le voleur peut tuer allègrement et aller purger une peine de quelque mois en prison pour aussitôt sortie reprendre ses activités. pourtant il est responsable de la mort d’une ou plusieurs personnes et par ricochet les famille de ces personnes dont l’activité profitait à un petit monde. a croire que la prison vise à faire oublier un instant les victimes. les Kogleweogo ont encore tués dit-on ! Et la police ? et la gendarmerie ? depuis l’histoire de ces corps combien de personnes sont mort dans leurs locaux suite à de sévices corporelles ? Combien de personnes sont morts dans les maisons d’arrêt et de correction au Burkina pour mauvaise condition de détention ? Et quand ça arrive, que fait-on du juge, du policier ou du gendarme ? faut-il dire qu’il ont droit de vie ou de mort en fonction de leur position ? Je souhaite que tout ceux qui s’excite pour rien vivent en une journée 50% des maltraitance que vive ces populations pour continuer à tenir ces discours de gens éclairé de la ville.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés