Accueil > ... > Forum 915463

Franc-maçonnerie : Alain Roger Coeffé remplace Djibrill Bassolé à la tête des « Maçons » burkinabè

12 mai 2016, 12:52, par Imothep vigie du Pharaon

La franc-maçonnerie n’est comparable aux organisations religieuses, car elle se veut philosophie et transcendante. Structurée en obédiences, elle se donne pour objectif l’éveil de l’homme et l’évolution de la race avec des valeurs non dogmatiques et confessionnelles. Elle est née de la tradition pharaonique avec le culte d’ISIS. Son principe basé sur la construction d’élites jouant le rôle de sentinelles pour conduire l’humanité à travers le temps et l’espace. A titre d’ex l’évolution du monde dans plusieurs domaines trouve leur origine dans la franc-maçonnerie.
I-Quelques notions :
- Le mot « franc-maçonnerie » désigne un ensemble d’espaces de sociabilité sélectifs, formé de phénomènes historiques et sociaux très divers. Le recrutement des membres est fait par cooptation et pratique des rites initiatiques se référant à un secret maçonnique et à l’art de bâtir. Difficilement traçable historiquement, la franc-maçonnerie semble apparaître en 1598 en Écosse (Statuts Schaw), puis en Angleterre au XVIIe siècle. Elle se décrit, suivant les époques, les pays et les formes, comme une « association essentiellement philosophique et philanthropique », comme un « système de morale illustré par des symboles » ou comme un « ordre initiatique ». Organisée en obédiences depuis 1717 à Londres, la franc-maçonnerie dite « spéculative » — c’est-à-dire philosophique — fait référence aux rites des Anciens Devoirs de la « maçonnerie » dite « opérative » formée par les corporations de bâtisseurs qui édifièrent, entre autres, les cathédrales1.

- Elle prodigue un enseignement ésotérique progressif à l’aide de symboles et de rituels. Elle encourage ses membres à œuvrer pour le progrès de l’humanité, laisse à chacun le soin d’interpréter ces mots. Sa vocation se veut universelle, bien que ses pratiques et ses modes d’organisation soient extrêmement variables selon les pays et les époques. Elle s’est structurée au fil des siècles autour d’un grand nombre de rites et de traditions, ce qui a entraîné la création d’une multitude d’obédiences, qui ne se reconnaissent pas toutes entre elles.
- Elle a toujours fait l’objet de nombreuses critiques et dénonciations, aux motifs très variables selon les époques et les pays.
À titre d’exemple, un auteur tel qu’Yves Hivert Masseca propose un découpage en cinq grands types de francs-maçonneries, différentes en principe malgré l’existence de nombreux cas intermédiaires :
- Une franc-maçonnerie « ésotérique », mettant l’accent sur le processus initiatique censé faire passer le membre des « ténèbres » extérieures à une « illumination » intérieure. Ce type de franc-maçonnerie se retrouve plutôt sur le continent européen, notamment dans leurs « hauts grades maçonniques ».
-Une franc-maçonnerie « chrétienne » qui se conçoit comme un approfondissement de la spiritualité chrétienne. C’est le cas notamment du Rite suédois et des obédiences scandinaves ou allemandes qui n’acceptent (ou n’ont longtemps accepté) que des membres chrétiens, le plus souvent protestants.
- Une franc-maçonnerie de type « ancien / anglo-saxon » qui considère que le but de la franc-maçonnerie est l’éducation morale et civique de ses adeptes. Ce type de franc-maçonnerie la définit habituellement comme un « système particulier de morale, enseignée sous le voile de l’allégorie au moyen de symboles ». Elle s’interdit toute discussion politique ou religieuse et exigeait habituellement de ses membres, jusqu’à la fin du XXe siècle, qu’ils appartiennent à une religion monothéiste. Ce type de franc-maçonnerie est extrêmement majoritaire en Amérique du Nord et dans les pays du Commonwealth.
-Une franc-maçonnerie « moderne, libérale et symbolique » qui, se réfère à la première version des Constitutions d’Anderson (1723) et « se réclame à la fois d’une tradition et du progrès, d’une forte pratique symbolique et d’une réflexion civique et morale2 ». Elle est surtout présente en Europe continentale et en Amérique latine.
-Une franc-maçonnerie « agnostique », qui affirme que les conceptions métaphysiques et religieuses des candidats n’ont pas à être prises en compte pour l’admission et qui travaille principalement à l’instauration d’une société meilleure en autorisant dans les loges les discussions politiques. Le plus souvent mixte, elle est majoritaire en France et très présente dans le reste de l’Europe continentale.
II-Personnalités franc-maçonnes
De très nombreuses personnalités ont appartenu à la franc-maçonnerie. Pour n’en présenter que dix parmi les plus connues et les plus souvent citées, on peut mentionner Benjamin Franklin, Voltaire, initié quelques semaines avant sa mort, Frédéric II, Goethe, Mozart, George Washington, Jules Ferry, Théodore Roosevelt, Simon Bolívar ou le duc de Kent, .....

PS : La franc-maçonnerie a toujours dirigé le monde. Les gens peuvent chanter, danser, pleurer, crier, pisser, prier, jeûner, se torturer mais la franc-maçonnerie continuera à gérer le monde. Ils étaient là (Les franc-maçons) même pendant l’époque de Jésus christ et portaient le nom de fraternité des Esséniens. Vous ne pouvez pas être un grand dans ce monde (Président, Homme d’affaire, scientifique, Pasteur,......) sans passer par la maçonnerie car c’est elle qui donne la reconnaissance. Même Nelson Mandela dont le nom a été tant chanté, c’était un franc-maçon de 33è degré du rite Ecossais rectifié. Ce forum n’est pas la tribune indiquée si non on pourrait faire un exposé sur des personnalités admirés par le publique comme panafricaniste et qui ont porté le tablier en cachette. Franc-maçons vous êtes Frères de lumières et vous devez rester en veille pour conduire l’humanité.
Webmaster laisse passer cette leçon d’enseignement. Merci

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2018 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés