Accueil > ... > Forum 880738

Guillaume Soro et le mandat d’arrêt : Vous avez dit ‘’Règlement diplomatique !?’’

3 février 2016, 06:59, par Yiriba

Pourquoi ne pas laisser Soro et ses ComZones à la CPI ? Gagbgo et Blé Goudé seront relâchés vers la fin du mandat ADO (stratégie occidentale) et la CPI ne pourra pas fermer les yeux sur les exactions du camp Ouattara. Actuellement, la CPI sera heureuse de balayer le cas Soro sous la justice Burkinabè et prétendre que la justice est rendue des 2 côtés dans le cas unique de Soro d’une manière où d’une autre. Cependant, les relations entre les 2 pays auront pour leur rhume pendant des décennies. Supposons que Soro est extradé au Burkina et reconnu coupable, puis condamné à la prison à vie où à mort. Les plus heureux dans cette affaire ne seront pas les victimes Burkinabè, mais bien les adversaires politiques ivoiriens directs de Soro qui l’attendent. Mais ce qui reste très spécial et amère serait que le Burkina aurait arrêté un homme politique étranger de rang supérieur, en plein mandat, et l’inculper selon ses lois internes. Pensez-y un instant ce que cela représente comme choc à un pays souverain sans son 2è homme d’état du jour au lendemain. Non, je ne prône pas l’impunité mais de demeurer stratège. C’est pour cela, je trouve que l’expression "Règlement diplomatique" mérite d’être considéré par les 2 présidents pour l’intérêt des 2 parties. La justice finit par se faire entendre, même suite à une mort prématurée de l’accusé.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés