Accueil > ... > Forum 880363

Daouda Guinko : Des hauts Bassins au Sahel, portrait d’un jeune enseignant sous paillotes

2 février 2016, 08:38

courage, et puisse les nouvelles autorités respecter leur engagement sur l’éducation en mettant le minimum (salle de classe et logement décent pour les enseignants des campagnes) à la disposition des élèves et enseignants. Surtout, il faut arriver à mettre fin au favoritisme dans les affectations. L’enseignant qui n’est pas prêt à servir partout ou de besoin ne postule pas à ces concours ou démissionne pour laisser les autres travailler. quant aux effectifs pléthoriques des enseignants dans les grandes villes une statistique des effectifs des écoles permettrait de redéployer le surplus ailleurs ou ils mériteraient leurs salaires. Tous les enfants ont les mêmes droits. joyeux anniv M. GUINKO pour le 12 février ou les 30 bougies seront soufflées. Dieu vous bénisse.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés