Accueil > ... > Forum 834963

Yacouba I. Zida à la cérémonie de fin de désarmement de l’ex RSP : « Le Gal Diendéré voulait installer un régime de terreur »

6 octobre 2015, 23:08

« Depuis sa création, le Régiment de Sécurité Présidentielle a été utilisé par le régime du président Compaoré pour freiner les aspirations légitimes du peuple burkinabé à une vie démocratique réelle ». En disant cela, ZIDA reconnait qu’il était terroriste puisse qu’il était des leur et qu’il était le numéro 2 de ce RSP. Bravo grand spécialiste de retournement de veste, monsieur ZIDA. Cela fait la n’ième foi qu’il prend le contre pied de la réalité ou des affirmations qu’il avait déjà souvent avancé (il affirmait une foi au peuple que le RSP serait dissout et à une autre occasion que celui-ci ne serait pas dissout. Quel spécialité du double langage ?).

« Cette opposition aux aspirations du peuple burkinabè s’est poursuivie après l’insurrection populaire des 30 et 31 octobre 2014, avec l’intrusion à plusieurs reprises des militaires de l’ex RSP dans la vie politique du Burkina, contribuant ainsi à ébranler les fondements de la Transition ».
C’est la une belle manière d’insulté l’intelligence des burkinabè que de dire que les militaires font intrusion dans la vie politique du Burkina. Il a besoin qu’on lui rappelle qu’il vient lui-même de ce même régiment qu’il appelle Ex-RSP, qu’on lui rappelle qu’il n’est pas civil ni politicien mais prennent part à des postes politique. L’ensemble des caudaux de cet ex-RSP comme il le dit composant le CNT qui est un organe hautement politique ne lui dit rien. La présence de ces militaires au CNT n’est il pas une véritable intrusion des militaires dans la vie politique de notre pays ?

Le coup d’Etat du Gal DIENDRE a fait 14 morts et 251 blessés alors qu’en deux jours, les 30,31 octobre 2014 au moment où il était encore avec Blaise Compaore et le numéro 2 après le GAL Gilbert DIENDIERE nous a fabriqués plus d’une vingtaine de morts et aussi des centaines blesses. Jusqu’au jour d’aujourd’hui, tous ces morts et blessés, ne lui dit plus rien alors que c’est ceux qui ont fait son fauteuil et la casquette qu’il porte maintenant.
Aujourd’hui qu’il est aux commandes, il a bien des moyens de nous faire la lumière sur la tuerie des 30,31 octobre 2014, de punir les auteurs, d’indemniser les familles de ses victime la. Les crimes du RSP n’ont pas commencé seulement qu’avec le Coup d’Etat du GAL Gilbert, depuis le capitaine Thomas Sankara, le journaliste, vaillant défenseur de la liberté, de la vraie démocratie, Norbert ZONGO qui est plus récent (13 décembre 1998) l’a bien trouvé au RSP au moment ou il était patron et non des moindre, le numéro 2. Il faisait donc parmi ceux qui freinaient et qui freinent encore les aspirations légitimes du peuple burkinabé à une vie démocratique réelle.
Aujourd’hui, nous savons que ZIDA a changé de veste et est entrain de travailler pour saper la vraie verité au peuple burkinabè par des actions de populisme mais, il doit apprendre que même mil ans après, le vérité refera surface et ça le sera.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2021 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés