Accueil > ... > Forum 836037

Docteur Valère Somé : « Si Diendéré parle, je pense que beaucoup de gens vont fuir ce pays »

9 octobre 2015, 11:43, par Bagnami

Une chose me gêne dans cette interview de Valère Somé. Il est vrai que l’âge en assagissant l’homme peut l’emmener à tout pardonner. Mais le devoir de mémoire impose qu’on dise la vérité, qu’on fasse la justice et qu’on pardonne sans avoir oublié. Un homme qui a souffert comme lui Valère sous les geôles de la gendarmerie tel que le témoigne d’ailleurs un de ses co-geôliers, Mousbila Sankara, devrait pouvoir mieux témoigner du passé. Si je comprends bien Blaise Compaoré est innocent dans tout ce qui s’est passé pendant 27 ans. Les bourreaux du peuple ce sont ces civils qui ont servi Blaise Compaoré et qui ont compris comme Etienne Traoré qu’ils ne pouvaient continuer de le suivre aveuglément, ce sont eux le véritable problème de ce pays ? Ce témoignage de Valère montre bien qu’il a fait, pendant 27 ans, du problème de son ami Thomas Sankara un fonds de commerce auprès de Blaise Compaoré. Celui-ci lui a tellement donné à manger qu’il se sent obligé de l’innocenter. La famille Compaoré est aujourd’hui une des plus riches au Burkina Faso, pensez-vous que le père de Blaise Compaoré avait légué à ses enfants des milliards avant de mourir. Leur a-t-il laissé des entreprises, des immeubles, des actions en entreprises à hériter pour devenir une des familles les plus riches du Burkina Faso ? C’est la conquête et la gestion sans faiblesse du pouvoir qui a fait d’eux à la fois les hommes les plus craints et les plus riches de ce pays. Et comme Valère a eu à manger avec eux, il ne peut plus mal parler de Blaise Compaoré. On comprend maintenant son grand silence depuis la chute de Blaise Compaoré en octobre 2014.
Diendéré doit parler et va parler, certes. Mais il doit répondre d’abord du coup d’Etat avant qu’un autre procès l’emmène à déballer le passer. Des gens vont fuir ce pays pour la vérité qui aura été dite. Or, Valère a tenu à dire qu’en Afrique du Sud toute la vérité n’a pas été dite. Et le même Valère dit qu’on n’a pas besoin de justice pour se réconcilier. Sans la justice, il n’y a pas de vérité et vice-versa. Sans la justice c’est l’impunité et révolte parce que le peuple a plutôt besoin de justice, de vérité pour repartir sur de nouvelles bases.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés