Accueil > ... > Forum 834188

Docteur Valère Somé : « Si Diendéré parle, je pense que beaucoup de gens vont fuir ce pays »

5 octobre 2015, 10:14

Je pense qu’en lisant Monsieur Valère SOME entre les lignes, on s’aperçoit qu’il très probablement déséquilibré politiquement et idéologiquement au regard des incohérences et des contradictions qui émaillent sont interview ; peut-être pas de sa propre volonté mais du fait d’un manque de lucidité idéologique et son penchant putschiste très prononcé. Quelques éléments pour en attester :

1) Vous dites que l’indépendance politique du Burkina est acquise et donc il ne faut pas parler de RNDP donc vous tenter, du reste, maladroitement, d’usurper la paternité au PCRV. L’erreur de votre RDP nous a conduit dans la crise actuelle. Si vous, les putschistes de 1983, n’avaient pas illusionné et égaré notre peuple en lui fixant une mauvaise ligne, pro-impérialiste et petite bourgeoise, qui le détournait de la lutte pour la véritable indépendance,nous n’en serions pas là avec des bases militaires françaises et américaines et des ingérences grossières des impérialistes français et américains : pillage littérale de notre économie, exfiltration de Blaise Compaoré, soutien de Diendéré dans son putsch par la France, etc. La Révolution Nationale Démocratique et Populaire n’a jamais aussi été d’actualité au regard de notre histoire et de l’expérience de lutte de notre peuple. Monsieur Valère, les prétentions et la lucidité sont deux choses bien différentes.

2) Vous dites, en tant que socio-anthropologue que Diendéré détient notre histoire. C’est assez triste pour un chercheur d’être aussi vague ! Ne connaissez-vous donc pas l’histoire ? Et nos brillants chercheurs dont je croyais que vous en faites partie jusqu’à cette interview qui m’oblige à vous y soustraire ? Il serait bien éclairé de votre part de dire que Diendéré détient l’histoire de la barbarie politique de l’Etat néocolonial depuis votre CNR jusqu’à son putsch désespéré, contre-révolutionnaire et de type fasciste du 17 septembre.

3) Vous proclamez haut et fort que vous n’êtes pas contre les coup d’Etat. Voici ce qui est bien dit. Sur ce plan, vous ne surprenez pas, en tout cas ceux qui connaissent votre ligne politique réactionnaire et putschiste. Sauf que, vous oubliez que vous êtes dépassés par le mouvement réel révolutionnaire du peuple burkinabè. J’attire votre attention, car cela vous sera utile pour le reste de votre vie politique, sur le fait que notre vaillant peuple en s’opposant au putsch marque un tournant important dans la lutte contre le putschisme dont le PCRV seul en a fait une lutte de principe farouche. Le peuple a suivi les orientations du PCRV qui a été le seul parti qui a dénoncé, condamné et combattu le putsch du 1er novembre 2014. Soit vous changer votre logiciel, chose que j’espère pour vous, soit vous finissez à la poubelle de l’histoire de la marche révolutionnaire de notre peuple vers la RNDP.

3) Monsieur Somé, vous osez dire que la réconciliation peut se faire sans justice ! Ici encore, vous ramez à contre-courant des aspirations populaires pour la justice, causes profondes de l’insurrection populaire d’octobre. Ainsi donc vous imaginez qu’on puisse passer sous silence toute cette horreur depuis l’assassinat de Thomas Sankara jusqu’aux martyrs de pustch de votre ami Diendéré ? Pourquoi voulez-vous alors que Diendéré parle ?

A bon entendeur, salut Docteur !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés