Accueil > ... > Forum 826020

Réaction du président du Conseil National de Transition relative aux propositions des médiateurs de la CEDEAO

20 septembre 2015, 14:15, par LeSaint

Bonjour excellence,
pourquoi appeler la jeunesse, nos enfants à sortir mourir pendant que VOUS, VOUS !, vos enfants !, votre FAMILLE sonten sécurité ?
Montrez l’exemple et nous vous suivrons !
Faites sortir votre famille dans les rues et nous suivrons !
Soyez au devant de la marche et nous suivrons !
Une médiation est en cours, laissez toute la change à cette médiation !
Que ce soit aujourd’hui au demain, tous les enfants du Burkina sont amenés à s’asseoir autour de la table et aplanir leur divergence afin de pouvoir vivre ensemble et construire un Burkina Faso de paix et de justice.
Je dis MOI , que vous n’êtes pas un responsable digne de diriger une quelconque institution de ce pays.
Un responsable doit faire preuve de retenue et savoir avaler des couleuvres pour l’intérêt supérieur de la nation.
Papa Houphouët disait : " Mieux vaut une injustice au désordre ! L’injustice finit toujours par se réparer tandis que le désordre ruine l’âme d’une nation !".
Je vous demande donc, au nom de l’intérêt supérieur de notre patrie le Faso, de reconsidérer vos positions et accepter dialoguer avec la CEDEAO, sans laquelle le Burkina Faso ne saurait survivre !!!

LA PATRIE OU LA MORT, NOUS VAINCRONS !
Signé : Un digne fils du BURKINA FASO, certainement 10 000 fois au moins plus intelligent que vous !

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici
  • Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.


LeFaso.net
LeFaso.net © 2003-2019 LeFaso.net ne saurait être tenu responsable des contenus "articles" provenant des sites externes partenaires.
Droits de reproduction et de diffusion réservés